L'audition de l'agent Mariton - 1907

Le drame de la cité Jeanne-d'Arc

L'audition de l'agent Mariton

Le Petit-Parisien ― 21 avril 1907

Une intéressante déposition sur le drame qui se déroula, le 7 avril dernier, cité Jeanne-d'Arc, a été recueillie hier par M. le juge d’instruction de Soubeyran de Saint-Prix.

On se souvient que le sieur Haustrate, le meurtrier de Jean Guérineau, ― ce porteur aux Halles trouvé dans sa chambre étranglé au moyen d’un foulard, ― avait prétendu que c'étaient les propositions obscènes de la victime qui avaient fait de lui un criminel.

Or, l'agent Mariton, qui procéda à l'arrestation de l'inculpé, a déclaré au magistrat qu'Haustrate qu'il avait, d'abord, pris pour un fou s'était vanté, à plusieurs reprises, d'avoir fouillé le cadavre de Guérineau. C'est, donc  le vol qui serait le mobile du crime

Confronté avec le témoin, le prévenu a dit qu'il ne se souvenait plus de rien

― J'étais fou, saoul, abruti, a-t-il murmuré.

Sur la demande de son avocat, Me Pierre Jacomet, M. de Soubeyran de Saint-Prix a commis le docteur Dubuisson pour procéder à l'examen mental du meurtrier.


A lire également

Les faits

L'identité de l'étrangleur

Le procès

Teaser 6 articles

Ailleurs sur Paris-Treizieme