Faits divers

 La veuve Rigolot a malgré tout de la chance - 1873

Boulevard de la Gare

La veuve Rigolot a malgré tout de la chance

Le XIXe Siècle — 12 mai 1873

La dame veuve Rigolot est une bonne vieille qui tient, boulevard de la Gare, 6, une baraque pour la vente des journaux. Elle y arrive tous les matins régulièrement à neuf heures, et, comme elle y reste jusqu'à une heure avancée de la soirée, elle y a disposé une sorte de buffet dans lequel elle place des bouteilles de vin et les petites provisions nécessaires pour ses repas.

Informé de ces diverses circonstances, un voleur pénétra hier matin dans la baraque, s'empara d'une somme d'argent qu'il trouva dans le tiroir et fit ensuite un paquet de quelques effets d'habillement appartenant à la marchande, des journaux qui restaient de la vente de la veille, enfin de tout ce qu'il était possible d'emporter.

Il tira alors sa montre et, voyant qu'elle marquait sept heures et demie, il pensa qu'il avait largement le temps de déjeuner.

En conséquence, il visita le buffet. Il y avait un morceau de pâté et du pain dont il fit son profit, puis il donna l'accolade aux bouteilles. Dans cette agréable occupation, les instants s'écoulèrent rapidement et il était huit heures quand il songea enfin à se retirer.

En ce moment arrivait la veuve Rigolot. Toute la nuit elle avait été tourmentée parce qu'elle s'était souvenue qu'elle avait oublié d'emporter le soir son argent, et qu'elle avait l'appréhension d'être victime d’un vol.

Ce pressentiment fit qu'elle s'éveilla de bon matin et que, pour la première fois, elle devança l'heure habituelle de son arrivée à la baraque. Elle y trouva le filou achevant la dernière bouteille et elle cria de toutes ses forces : « Au voleur ! »

Le coquin s'enfuit avec agilité ; mais des gardiens de la paix se mirent à sa poursuite et parvinrent à le rejoindre. Il a été reconnu pour un carroubleur émérite, et, après constatation, le commissaire de police du quartier, chez qui il avait été conduit, l'a envoyé au Dépôt.

À lire également...

Rue Barrault

Le drame de la rue Barrault

1893

Au numéro 10 de la rue Barrault, dans un petit logement situé au troisième étage, une jeune femme de vingt-six ans, Mme Louise Breton, née Devrot, a tenté de se tuer avec son enfant.

...


Les crimes d'un alcoolique

1898

La rue des Malmaisons, inconnue de bien des Parisiens, est située avenue de Choisy, le long du chemin de fer de ceinture. À part quelques commerçants de détail, elle est habitée presque exclusivement par des ménages de chiffonniers.

...


Place des Alpes

Les étrangleurs

1894

Décidément, le treizième arrondissement détient le record des affaires dramatiques, plus particulièrement des affaires nocturnes.
Le garçon limonadier était arrivé à la hauteur de la place des Alpes, qui forme une sorte de rond-point sur la droite du boulevard, lorsque quatre individus se jetèrent sur lui.

...


rue du Pot-au-Lait

Ça porte bonheur

1887

Un curieux accident est arrivé la nuit dernière à une dame C..., demeurant rue du Pot-au-Lait, 48, dans le XIIIe arrondissement.

...

Saviez-vous que... ?

La rue du Tibre, dans le quartier Maison-Blanche, a été ouverte sur l'emplacement d'une voirie d'équarrissage, elle a porté le nom de rue de la Fosse-aux-Chevaux, puis du Tibre, à cause de la Bièvre autour de laquelle ont été groupés des noms de fleuves.

*
*     *

La quartier de la Maison Blanche a été tout entier détaché de la commune de Gentilly. On l'appelait le petit Gentilly. La rue Abel Hovelaque portait le nom de rue du petit Gentilly.

*
*     *

La rue Ernest-et-Henri-Rousselle, ouverte vers 1910 mesure 12 mètres de large sur 102 mètres de long. Le nom d'Henri fut adjoint à celui d'Ernest en 1930.

*
*     *

Le 15 septembre 1913, le huitième congrès national de la Fédération des syndicats des "Cuirs et peaux" s'ouvrait dans la salle de "L'Utilité Sociale" sise 94 boulevard Blanqui, 13e arrondissement.
A l'ordre du jour, notamment, l'adoption de la semaine anglaise à l'exemple des selliers militaires de Paris qui avaient obtenu la semaine anglaise de 54 heures.

L'image du jour

Eugène Atget - Bastion 87 boulevard Kellermann