Faits divers

 paris-treizieme.fr — La « Folie russe » (1896)

La « Folie russe »

Le Petit-Parisien — 15 octobre 1896

Il est à remarquer que les grands événements ont leur répercussion dans le cerveau des malheureux que la folie guettait évidemment depuis longtemps. Le séjour des souverains russes à Paris n'a pas manqué de fournir son contingent de fous.

Le Petit-Parisien a enregistré déjà plusieurs cas, les plus curieux ; mais la série n'est pas finie. La folie russe a fait hier de nouvelles victimes.

La première est un nommé Augustin Junian âgé de trente-quatre ans ouvrier ferblantier demeurant rue Pinel

L'infortuné s'imaginait être un messager d'état de l'empereur de Russie poursuivi par une bande de loups au milieu des steppes .

Hier matin, vers quatre heures, Junian courait à perdre haleine sur le boulevard de l'Hôpital se retournant de temps à autre pour tirer des coups de revolver sur des fauves imaginaires.

Un projectile atteignit à la cuisse droite une chiffonnière la veuve Florentine Maphes, âgée de cinquante-huit ans, demeurant rue des Malmaisons qui était en train de faire sa cueillette.

Aux cris de la blessée et au bruit des détonations, des gardiens de la paix accoururent et s’emparèrent non sans peine de l'aliéné.

— Laissez-moi, criait Junian, il faut que je transporte les dépêches du tsar il compte sur moi. Aidez-moi plutôt à tuer les loups.

Monsieur Perruche, commissaire de police, qu'on était allé prévenir a fait conduire le pauvre fou à l'infirmerie spéciale du Dépôt.

À lire également...

Un crédit néfaste

1903

Deux frères. Charles et Victor Deschamps, âgés de vingt et vingt-deux ans, rêvaient depuis longtemps d'installer dans le quartier de la Gare un magasin de bicyclettes.

...


Quartier de la Maison-Blanche

Le drame de la rue Michal

1904

Un événement des plus étranges et des plus poignants en même temps vient de survenir au numéro 2 de la rue Michal, dans le treizième arrondissement.

...


Avenue des Gobelins

Un cimentier a tenté de tuer sa femme d'un coup de revolver à la tête avenue des Gobelins

1914

Dans un accès de jalousie, un ouvrier cimentier a tenté de tuer sa femme en lui logeant une balle de revolver dans la tête, la nuit dernière, un peu avant minuit, avenue des Gobelins.

...


rue du Pot-au-Lait

Au cabaret de la mère l’Hercule

1873

Tout à l'extrémité du 13e arrondissement, rue du Pot-au-Lait, 44, est un cabaret fréquenté, par les ouvriers des manufactures environnantes. Tout s'y passe généralement en famille...

...

Saviez-vous que... ?

Félix Faure est le premier Président de la République à avoir visité le 13e arrondissement à l'occasion de l'inauguration du pont de Tolbiac passant au dessus des voies du chemin de fer de la ligne Paris-Orléans. C'était en 1895.

*
*     *

Le pont National, oeuvre des ingénieurs Couche et Petit, a été achevé en 1853.

*
*     *

La rue du Tibre, dans le quartier Maison-Blanche, a été ouverte sur l'emplacement d'une voirie d'équarrissage, elle a porté le nom de rue de la Fosse-aux-Chevaux, puis du Tibre, à cause de la Bièvre autour de laquelle ont été groupés des noms de fleuves.

*
*     *

La rue Baudricourt honore Robert de Baudicourt, capitaine de Vaucouleurs, compagnon de Jeanne d'Arc.

L'image du jour

Boulevard de l'Hôpital - A gauche, une des entrées du marché aux chevaux