Faits divers

 Cette jeune femme s'est-elle donné la mort ? - 1925

Cette jeune femme s'est-elle donné la mort ?

Le Gaulois ― 24 décembre 1925

Mariés depuis quelques années seulement, les époux Sallandre, demeurant 36, rue des Moulinets, quartier de la Maison-Blanche, ne s'entendaient guère. À plusieurs reprises, ils se séparèrent, puis reprirent la vie commune.

Tout récemment, à la suite d'une nouvelle séparation, chacun voulut vivre sa vie de son côté. Le mari avait fait la connaissance d'une amie et la femme avait  paru également se consoler en compagnie d'un ami.

Lundi soir, les deux époux se rencontrèrent à l'angle de la rue de Tolbiac et de l'avenue de Choisy. Une discussion s'éleva qui se poursuivit dans le logement de la rue des Moulinets où tous deux se rendirent. Soudain, une détonation retentit et, à sa mère, Mme Sallandre, qui venait d'arriver, le mari dit :

― Blanche vient de se tuer. Cours prévenir la police !

Le commissaire de police trouva la jeune femme inanimée, la figure contre le parquet. Sur le lit se trouvait un revolver contenant quatre balles et une douille vide. La malheureuse avait la poitrine traversée par un projectile ; elle était morte sur le coup.

Le magistrat enquête. Provisoirement, il a maintenu Sallandre à sa disposition.


À lire également...

Quartier de la Gare

Le drame de la Cité Jeanne-d'Arc

1865

Depuis longtemps deux ouvriers, Claude Demanalède, maçon, et Paul Robert, demeurant tous deux cité Jeanne-d'Arc, étaient ennemis intimes.

...


Le crime de la rue de Tolbiac

1902

Hier soir, vers huit heures et demie, un drame de la jalousie s'est déroulé dans le treizième arrondissement.

...


Place des Alpes

Les surprises d’une rafle

1923

Cette nuit, une opération policière d'une envergure inusitée a été effectuée. Elle dépasse le cadre ordinaire de ces sortes de coups de main. Ce ne fut pas la rafle que la chanson de Bruant a rendue célèbre, la rafle que la police jette à travers la rue comme un grand filet et qui ramène le fretin des filles et leurs souteneurs. Ce fut davantage.
Au cours de cette opération, deux cents arrestations ont été effectuées. La manœuvre était dirigée par le commissaire Guillaume, de la direction de la police judicaire, par l'inspecteur Leroy, les brigadiers Martineau et Bonhomme et cinquante inspecteurs y participèrent. Elle a eu lieu dans le 13° arrondissement, au bar Excelsior, place des Alpes.

...


Avenue des Gobelins

Les protecteurs du Tsar

1896

Un monsieur, âgé de quarante ans, louait, hier, une chambre meublée avenue des Gobelins.

...

Saviez-vous que... ?

Le bureau du Comité du 13e arrondissement du Groupement général des classes moyennes organisa une première réunion de propagande le 6 juillet 1937 au café du Clair de Lune à l'angle de la Place d'Italie et de l'avenue de Choisy.

*
*     *

Le 3 janvier 1920, la cote de la Seine avait atteint 6,36 m à deux heures de l'après midi au Pont d'Austerlitz. Le quartier de la Gare était innondé.

*
*     *

En septembre 1896, M. Perruche, commissaire de police des quartiers de la Salpêtrière et de Croulebarbe était amené à enquêter sur le vol d'un perroquet.

*
*     *

C'est le 7 mars 1930 à 11 heures que fut ouvert au public le tronçon du métro reliant la porte de Choisy à la place d'Italie. Ce tronçon était alors appelé à faire partie de la ligne 10 reliant la porte de Choisy aux Invalides. Il en sera ainsi jusqu'au 26 avril 1931.

L'image du jour

Le carrefour Italie-Tolbiac dans les années 30