Dans la presse...

 paris-treizieme.fr — ruelle des Reculettes

Quartier Croulebarbe

Ruelle des Reculettes

La ruelle des reculettes vue en 1913 :

(260 mètres, entre la rue Croulebarbe, 49, et la rue Abel-Hovelacque, 42.)

L'entrée de la ruelle des Reculettes au 42 de la rue Abel Hovelacque

La ruelle des Reculettes doit son nom à un lieu-dit des Reculettes. C’est un vieux passage de l'ancien Paris.

C'est un corridor de prison, dit Huysmans, noir comme un fond de cheminée incrustée de suie ; deux personnes ne peuvent y passer de front. » La ruelle, écrit M. A. Béry, est un peu plus large aujourd'hui, au moins dans le premier tiers de sa longueur. Sa moindre largeur est de deux mètres. « C'est un chemin de terre battue jalonné de grosses pierres de taille et habité des chats ; j'en ai compté jusqu'à douze en moins de cinquante mètres. Le sentier se rétrécit ensuite en obliquant à gauche. Sur le linteau d'une porte en bois vermoulu, on lit en lettres mures à demi-effacées : Impasse. Respect à la loi et aux propriétés. La Compagnie du Gaz n'a pas conduit jusque-là ses canalisations, et deux réverbères à quinquets illuminent tant bien que mal ce long boyau noir quand la clarté de la lune, ou relie plus pôle qui tombe des étoiles, ne suffit pas à éclairer les passants. À droite, un « commerce de vins et liqueurs » ; en se haussant un peu, on peut plonger la main dans la gouttière. Des ouvertures sont pratiquées de place en place dans la muraille, par où des enfants et des femmes passent, puis disparaissent on ne sait où. La ruelle aboutissait, il y a quelques années, rue de Gentilly, prés d’une masure qui avait encore des fenêtres ogivales. » (La Bièvre.) La masure a disparu, et la ruelle a perdu la moitié de son cachet pittoresque. — A. C.

Ruelle des Reculettes


Dans la presse...


Le monument aux mères françaises est présenté la presse

Aujourd'hui, à 10 heures, sera présenté à la presse, boulevard Kellermann, le monument élevé à la gloire des mères françaises, sous le patronage du Matin, qui sera inauguré le 23 octobre, à 14 h 30 en présence du président de la République et des plus hautes personnalités. (1938)

Lire la suite


Rapport présenté par M. Rousselle sur l'amélioration de diverses voies dans le quartier de la Maison-Blanche

Un plan ayant pour but l'assainissement général du quartier de la Glacière et de la Bièvre et le dessèchement des marais qui rendent cette région à peu près inhabitable... (1881)

...


Deux inaugurations

Les quartiers de la Gare, de la Maison-Blanche et de Croulebarbe ont été, hier, eu liesse à l'occasion de la visite du Président de la République. M. Félix Faure a présidé à la double inauguration du nouveau pont de Tolbiac et de la Crèche-Dispensaire de la Maison-Blanche. (1895)

...


Ici, demain, le grand Paris

On bâtit dans le quatorzième mais dans le treizième laisse pousser l'herbe (1930)

...


Splendeur et misère des Gobelins

Quand on visite les Gobelins, on ne peut s'éviter de remarquer l'état singulièrement délabré du célèbre établissement.
C'est qu'en effet il saute aux yeux, et je ne sais pas de spectacle plus affligeant que l'apparente ruine de ce qui demeure, après plus de trois siècles, une des vraies gloires de la France. (1894)

...

Saviez-vous que... ?

Le 19 juillet 1927, le nom de rue de Gentilly fut donné à la rue du Gaz. Le nom de rue de Gentilly avait été, jusqu'en 1899, celui de la rue Abel-Hovelacque d'aujourd'hui. Cette nouvelle rue de Gentilly perdit ensuite son nom au profit de Charles Moureu et d'Albert Bayet.

*
*     *

En 1879, les écoles chrétiennes de la rue du Moulin des Prés, de la rue Jeanne d'Arc et du boulevard de l'hôpital furent laïcisées à la suite de la décision du conseil municipal. Elles furent remplacées par les écoles libres des 61 rue Dunois, 93 avenue de Choisy et 43 rue Corvisart. Une école chértienne tenue par des soeurs fut laicisée et remplacée par une école libre située 35 rue Jenner.

*
*     *

En 1933, on pouvait jouer au Ping-pong au Café des Sports, 163 avenue d'Italie et au Café du Commerce, 46 rue de Tolbiac.

*
*     *



Au terme du recensement de 1982, la population municipale totale du 13e arrondissement s'établissait à 168.446 habitants pour un total de 2.163.277 pour l'ensemble des 20 arrondissments. Le 13e était le sixième en imporance de population.
Pour 2019, la population du 13e s'établissait à 180.005 habitants après avoir atteint 183.713 pour 2013.

L'image du jour

PLace d'Italie