Dans la presse...

 Rue des Peupliers, une trombe d'eau dévaste tout sur son passage - 1911

Rue des Peupliers, une trombe d'eau dévaste tout sur son passage

Le Journal ― 8 avril 1911

Les habitants de la rue des Peupliers, dans le 13e arrondissement, étaient mis en émoi, hier matin à sept heures, par une violente détonation immédiatement suivie de longs et redoutables grondements. C'était une des nombreuses conduites d'eau de Seine, de 90 centimètres de diamètre, placée dans la chaussée du boulevard Kellermann, au-dessus de la poterne des Peupliers, qui venait de se rompre brusquement  !

On assista alors à un spectacle vraiment impressionnant. A l'endroit où l'accident s'est produit passent, en effet, toutes les canalisations qui alimentent d'eau de Seine, d'eau de Bièvre et d'eau potable, les 13e, 14e et 16e arrondissements ainsi que la petite localité de Gentilly. Sous l'effrayante poussée des flots, la chaussée s'entr'ouvrit et, par la large brèche qu'il venait de faire, l'élément déchaîné, après avoir jailli en gerbe à une très grande hauteur, se rua sur la pente de la rue des Peupliers. Deux torrents furieux dévalèrent de chaque côté du talus en dos d'âne, pour s'engouffrer dans la vaste cuvette que forme la chaussée sous le pont du chemin de fer de ceinture, où plus de 300 mètres cubes d'eau stagnèrent en un vaste lac.

La trombe mugissante dévasta tout sur son passage. Les becs de gaz, arrachés comme de simples fétus de paille, s'abîmèrent sur le sol ; les trottoirs, éventrés, se creusèrent de trous profonds d'un mètre et larges de 2 mètres. La chaussée, minée, ravinée, s'effondra en maints endroits, et le bureau d'octroi qui, situé en contre-bas, se trouvait sur le passage de cette vague redoutable, fut en partie submergé.

On juge de l'effroi qui s'empara des habitants de ce quartier populeux en contemplant le désastre, On n'avait heureusement à n'enregistrer aucune victime, mais, en revanche, quels effroyables dégâts !

Quand les ouvriers de la compagnie des eaux, secondés dans leurs efforts par les pompiers, parvinrent à arrêter l'eau, le sol était complètement bouleversé, comme s'il avait été secoué par une convulsion souterraine.

L'élément dévastateur avait en outre entraîné toute la terre du talus qui s'élevait de-ci de-là en monticules à côté de profondes fondrières. Durant toute la journée, des équipes de travailleurs ont été occupées à enlever cette énorme masse de boue et à réparer, dans la mesure du possible, les désordres causés par la terrible trombe.

Poterne des Peupliers


Les grandes eaux du boulevard Kellermann

Les premières conduites maitresses de distribution d'eau dans Paris furent posées boulevard Kellermann à partir de 1882. Jusqu'à la construction du tramway T3 qui impliquait d'écarter tout risque à leur égard, ces conduites firent régulièrement parler d'elles dans la presse. Les accidents furent innombrables. Le premier accident d'importance repéré eut lieu le 12 octobre 1886 à proximité de la rue du  Moulin-de-la-Pointe.. Il fut suivi d'un autre fin mai de l'année suivante à la porte de Gentilly.
Des exemples significatifs de ces accidents sont réunis ici.

 

1901

1903

1905

1911

1912

1925

1926

Dans la presse...


Le monument aux mères françaises est présenté la presse

Aujourd'hui, à 10 heures, sera présenté à la presse, boulevard Kellermann, le monument élevé à la gloire des mères françaises, sous le patronage du Matin, qui sera inauguré le 23 octobre, à 14 h 30 en présence du président de la République et des plus hautes personnalités. (1938)

Lire la suite


Chronique électorale

Dans la première circonscription du XIIIe arrondissement, M. Raymond Renaudière, qui a groupé sur son nom au premier tour près de 4.000 voix, est le seul candidat désigné pour battre au second tour le communiste dissident Gélis. (1932)

...


Gares et Stations du chemin de fer de ceinture (rive gauche)

Une enquête est ouverte, en ce moment, à la Préfecture de la Seine, sur le enquête est ouverte, en ce moment, à la Préfecture de la Seine, sur le projet des stations à établir sur le chemin de fer de Ceinture, dans les 13e, 14e, 15e et 16° arrondissements. (1862)

...


Extension de la Gare du chemin de fer d'Orléans

On a mis récemment à l'enquête un projet d'agrandissement de la Gare du chemin de fer d'Orléans, à Paris, qui consiste à étendre les dépendances de cette gare jusqu'au quai d'Austerlitz, par l'annexion de tout l'emplacement compris entre ce quai, la rue Papin et le boulevard de l'Hôpital. (1862)

...


Portrait : Emile Deslandres

Conseiller municipal du quartier Croulebarbe (1925)

...

Saviez-vous que... ?

Le 2 décembre 1923, le quotidien Paris-Soir rapportait qu'avenue des Gobelins, en face du 51, des agents avaient surpris Marcel Popinel, demeurant en hôtel, rue Lebrun, qui avait percé un fut de vin. Le pipeur a été conduit au commissariat de police du quartier.

*
*     *

En 1863, la ligne de l'omnibus P (voiture jaune, lanternes rouge et rouge) reliait Charonne à l'ancienne barrière de Fontainebleau tandis que la ligne U reliait Bicêtre à la pointe Saint-Eustache par des voitures jaunes, lanternes vert et rouge

*
*     *


En aout 1939, l'effondrement provoqué des derniers immeubles de la Cité Jeanne d'Arc servit à tester la résistance des abris souterrains conçus par la défense passive.

*
*     *

C'est par un décret impérial signé le 2 octobre 1865 à Biarritz que la rue du marché aux chevaux entre le boulevard Saint-Marcel et le boulevard de l'Hôpital reçu le nom de rue Dumesril.
Dumeril avait été professeur aux Jardins des Plantes, dont la rue portant son nom est la voisine.

L'image du jour

Bastion 91 boulevard Masséna

Situé entre les portes d'Ivry et de Vitry, le site du bastion 91 est aujourd'hui occupé par la caserne de pompiers Masséna.