Dans la presse...

 paris-treizieme.fr — Le nouveau marché aux chevaux (1878)

Le nouveau marché aux chevaux

La France — 9 mars 1878
L'entrée du marché aux chevaux sur le boulevard Saint-Marcel

L’inauguration du nouveau marché aux chevaux est définitivement fixée au lundi 1er avril prochain.

Le marché provisoire, établi depuis 1866, au boulevard d’Enfer, sera supprimé à la même date.

L’origine du marché aux chevaux remonte à Henri III ; il fut d’abord installé en l’hôtel des Tournelles, puis transféré plus tard au faubourg Saint-Marcel. L’ancien marché occupait une superficie de 17.100 mètres. Le nouveau marché, rétabli sur l’ancien emplacement, mesure 17.800 mètres ; il a deux entrées ; l’une sur le boulevard de l’Hôpital, l'autre sur le boulevard Saint-Marcel. À droite de l’entrée principale se trouve le parc pour 150 voitures ; à gauche, les ventes à l’encan et les bureaux des commissaires-priseurs

À l’angle des deux boulevards Saint-Marcel et de l’Hôpital se trouve une coquette construction destinée au logement du concierge et du service de perception. Dans le même bâtiment est ins tallé un restaurant.

Le marché aux chevaux
Vue en direction du boulevard de l'Hôpital

Les diverses pistes pour chevaux de selle, d’attelage, etc., mesurent 140 mètres au plateau et 163 aux extrêmes limites. Elles sont bordées de chaque côté, sur toute la longueur, de trous-stalles, réunis deux à deux par des bat-flancs, et qui sont au nombre de 84, pouvant contenir 1,050 chevaux, c’est-à dire un tiers de plus que l’ancien marché.

Un bâtiment spécial, éloigné des autres constructions, est destiné aux animaux atteints de maladies contagieuses.

Les dépenses de ce marché s’élèvent à plus d’un demi-million.

Ce nouvel établissement donnera une grande animation à ce quartier peu populeux qui, depuis le transfèrement du marché à Montparnasse, était pour ainsi dire délaissé. De belles constructions s’y font en ce moment, et grâce aux tramways et aux omnibus qui circulent en grand nombre dans le treizième arrondissement, les visiteurs ne manqueront pas dans ce quartier, si peu riche en établissements d’utilité publique.

L'entrée du marché aux chevaux sur le boulevard de l'Hôpital
Henri Godefroy (1909)
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet


Sur le marché aux chevaux

Les dernières années du premier marché aux chevaux du bd de l'Hôpital (1760-1866)

Le marché aux chevaux durant son exil dans le 14e (1866-1878)

Le marché aux chevaux du retour d'exil au déménagement final (1878-1907


Rosa Bonheur, le marché aux chevaux (1852)
On remarquera à gauche le dôme de la chapelle de la Salpêtrière qui constitue un point de repère

Dans la presse...


Des nouvelle du puits artésien de la Butte-aux-Cailles

Nous avons déjà entretenu nos lecteurs des travaux du puits artésien qu'on est en train de creuser sur la butte aux Cailles dans le XIIIe arrondissement.
Ce puits étant arrivé à la première nappe d’eau, on vient d’y descendre une puissante cuve en fer du poids de 6 000 kilogrammes, destinée à maintenir cette nappe dans sa position souterraine... (1864)

Lire la suite


Un nouveau pont

Un nouveau pont vient d'être construit sur la route militaire qui entoure Paris, entre la porte de la Gare et celle de Vitry. Il est parallèle au boulevard Masséna, et franchit la ligne du chemin de fer d'Orléans. De cette façon, on peut parcourir la ligne stratégique sans rencontrer d'obstacles. (1877)

...


Pour les Petits Ménages, Maisons et jardins

C'est aujourd'hui qu'on inaugure la « fondation Singer-Polignac » devant un nombreux et élégant public d'invités.
À vrai dire, ce n'est pas « tout près d'ici ». C'est à l'autre bout de Paris, à la Glacière, tout près des « fortifs » dans un quartier essentiellement populaire, où l'on vient d'achever une nouvelle église, une nouvelle paroisse, Sainte-Anne, qui succède à la chapelle Bréa. Rue de la Colonie, entre les baraques en planches d'une population inconnue et une usine ; on y arrive par la place d'Italie et la rue Bobillot. (1911)

...


La mort de M. Curie

Les obsèques de M. Curie ont été célébrées, hier, avec la plus grande simplicité et sans aucune cérémonie.
Dès trois heures arrivèrent à la maison mortuaire, 108, boulevard Kellermann, des professeurs de la Sorbonne et du Collège de France, ainsi que des membres de l'Institut. Tour à tour ils pénétraient dans la petite maison... (1906)

...


Les transformations de Paris

L'administration vient de faire déposer à la mairie 13e arrondissement le plan parcellaire des propriétés dont la cession est nécessaire en tout ou en partie pour exécuter :
1° L'élargissement à 40 mètres de la rue Mouffetard, entre le boulevard Saint-Marcel et les boulevards d'Italie et de l'Hôpital ;
2° La transformation de la place d'Italie, entre la rue Mouffetard et les boulevards de la Gare et d'Italie ;
3° L'ouverture, entre cette place et la Gentilly, d'un boulevard de 34 mètres de largeur, donnant à l'ouest le pendant du boulevard de l'Hôpital. (1867)

...

Saviez-vous que... ?

L'École Estienne est installée à son emplacement actuel depuis novembre 1889 mais n'a été inaugurée que le 1er juillet 1896 par le président de la République, M. Félix Faure.

*
*     *

L'Eglise Sainte-Anne de la Maison Blanche, de style romano-byzantin, est due à l'architecte Bobin.

*
*     *

Selon le Figaro du 9 septembre 1899, sur les 266 vieilles lanternes à huile destinées à l'éclairage public que comptait encore Paris, 139 étaient allumées tous les soirs autour de la Butte-aux- Cailles.

*
*     *

En 1906, on pouvait aller directement de Glacière à la gare de Lyon en métro. Sans changement !

L'image du jour

Percement de l'avenue des Gobelins (1868)

La vue est prise de la place d'Italie dont on abaisse le niveau de près de deux mètres pour la pente de la nouvelle avenue soit moins forte. La construction métallique à droite, c'est le marché couvert des Gobelins. Il fonctionnera jusqu'à la fin du siècle avant d'être remplacé par le marché Blanqui. Avec l'ouverture de la rue Primatice, le marché couvert sera coupé en deux. La partie côté Gobelins sera démolie ; la partie côté boulevard de l'Hôpital subsistera jusqu'aux années 1970.  ♦