Dans la presse...

 Les transformations de Paris - 1867

Les transformations de Paris

Journal des débats politiques et littéraires — 17 mai 1867

L'administration vient de faire déposer à la mairie 13e arrondissement le plan parcellaire des propriétés dont la cession est nécessaire en tout ou en partie pour exécuter :

1° L'élargissement à 40 mètres de la rue Mouffetard, entre le boulevard Saint-Marcel et les boulevards d'Italie et de l'Hôpital ;

2° La transformation de la place d'Italie, entre la rue Mouffetard et les boulevards de la Gare et d'Italie ;

3° L'ouverture, entre cette place et la Gentilly, d'un boulevard de 34 mètres de largeur, donnant à l'ouest le pendant du boulevard de l'Hôpital.

Extrait d'un plan de 1860

La rencontre des boulevards Saint-Marcel, Arago et de Port-Royal et la rue Mouffetard, aux abords de la place de la Collégiale, formera un vaste carrefour. C'est de ce point et en ligne directe, jusqu'à la place d'Italie que sera élargie cette section de la rue Mouffetard.

Cette opération écornera les petites rues de la Reine-Blanche, des Fosses-Saint-Marcel, Croulebarbe, du Banquier et de Gentilly.

Elle supprimera le bâtiment d'entrée de la manufacture des Gobelins.

La longueur de cette section élargie sera de 580 mètres. Entre la place d'Italie et la rue de Gentilly, la largeur de la rue Mouffetard existe depuis longtemps. Cette partie est déjà plantée sur un développement de près de 200 mètres.

La longueur entière de la rue Mouffetard, commençant à la rue des Fossés-Saint-Victor et aboutissant à la place d'Italie, est de 1,540 mètres. C'est donc sur plus du tiers de sa longueur qu'elle va être améliorée et élargie. Cet élargissement sera du reste prolongé, d'après les projets approuvés, jusqu'à l'église Saint-Medard.

La place d'Italie était, avant l'annexion, place de la barrière d'Italie, antérieurement encore barrière de Fontainebleau, et primitivement barrière Mouffetard. Cette place rappelle un fait douloureux de nos discordes civiles c'est dans le pavillon de droite de l'ancienne barrière d'Italie que furent assassinés, pendant les journées de juin 1848, le général de Bréa et son aide de camp.

La transformation de la place d'Italie, entre la rue Mouffetard et les boulevards de la Gare et d'Italie, doit donner à ce plateau les proportions d'un vaste carrefour semi-circulaire auquel aboutiront six grandes voies de communication la route d'Italie, la rue de Choisy, le boulevard de la Gare, le boulevard de l'Hôpital, la rue Mouffetard et le boulevard d'Italie.

Le boulevard faisant le pendant de celui de l'Hôpital, qui sera ouvert entre la place d'Italie et la rue de Gentilly, n'aura qu'une longueur première de 180 mètres environ. Ce ne sera en quelque sorte que l'amorce d'une grande voie qui se dirigera vers le boulevard de Port-Royal, aux abords de la rue Saint-Jacques et du VaI-de-Grâce.

L'avenue de la soeur Rosalie

A lire également

L'élargissement de la rue Mouffetard et l'aménagement de la place d'Italie (1867)

La nouvelle place d'Italie en haut de la rue Mouffetard.(1868)

Ouverture d'une nouvelle voie dans le 13e arrondissement. (1867)



L'aménagement du XIIIe

Les années 1860 : projets pour les zones annexées et premiers travaux

Le cadre général

Les projets de voirie

Le chemin de fer de ceinture

Les années 1870-80

Quartier de la Salpêtrière

Quartier de la Maison-Blanche

Les années 1900-1920

Vu dans la presse...

La chapelle Bréa sous la Commune

Cette petite chapelle qui portait aussi le nom de Saint-Marcel de la Maison-Blanche avait été élevée à la mémoire du général Bréa, tué à cet endroit au cours de la répression de l'insurrection de 1848. Elle s’élevait à la hauteur du n° 76 de l'avenue d’Italie... (1939)

Lire

La cité Tolbiac

Les pittoresques, mais encombrantes, cités de chiffonniers de Montmartre ont presque toutes disparu. Les constructions primitives en pavés réformés et en boîtes de sardines, ont fait place à de belles maisons de rapport en pierres de taille.
Voilà, maintenant, que la réforme va atteindre les autres arrondissements où les pauvres « biffins » s'étaient réfugiés. La cité Tolbiac est la première menacée.... (1898)

Lire

Un syndicat d'indigents

La cour des Miracles était hier soir en grand émoi ; elle avait transporté cahin-caha, béquillant et gesticulant, ses pénates dans le quartier de la Gare, rue Nationale, tout là-bas, au bout de Paris, près de la barrière d'Italie. Il faut dire que le 13° arrondissement a un maire, M. Thomas, « qui fait des économies sur les fonds alloués par la Ville au service de bienfaisance, et qui, cette année, a rendu 50,000 francs à l'Assistance publique. (1897)

Lire

L'épidémie de la Maison-Blanche

Au moment où le service de statistique municipale constatait avec satisfaction une décroissance notable de la mortalité dans Paris, une épidémie éclatait dans un quartier excentrique et y jetait l'effroi. Le quartier contaminé est celui de la Maison-Blanche, situé dans le treizième arrondissement, sur les bords de la Bièvre. (1890)

Lire

Saviez-vous que... ?

Le bureau du Comité du 13e arrondissement du Groupement général des classes moyennes organisa une première réunion de propagande le 6 juillet 1937 au café du Clair de Lune à l'angle de la Place d'Italie et de l'avenue de Choisy.

*
*     *

En 1911, M. Yendt était commissaire de police du quartier de la Salpêtrière.

*
*     *

Alors que la voie de 15 mètres de large qui devait remplacer la ruelle des Reculettes dont la largeur variait de 2 à 7 mètres, aurait pu recevoir un autre nom, c'est sur l'insistance de la commission du vieux Paris pour conserver ce nom pittoresque cinq fois séculaire et sur l'intervention de M. Émile Deslandes conseiller municipal du XIIIè arrondissement que le conseil municipal de Paris décida, en 1930, de substituer simplement la dénomination de rue à celle de ruelle, pour constater cet élargissement décidé en 1910.

*
*     *

Dans la nuit du 1er au 2 juin 1918, une bombe lachée d'un avion allemand causait des dégats au 11 passage du Moulinet. Des dégats importants étaient également constatés au 152 de la rue de Tolbiac.

L'image du jour

Le carrefour Italie-Tolbiac dans les années 30