entete


UNE ÉVOCATION DU 13ÈME ARRONDISSEMENT DE 1860 AUX ANNÉES 30

sans titre 1

SAVIEZ-VOUS QUE...

Depuis le lundi 26 août 1935, et dans un premier temps à titre d'essai, la circulation des véhicules s'effectue à sens unique, d'est en ouest, sur chacune des rampes de la voûte dite « Poterne des Peupliers ».


A la barrière des deux moulins, le bal de la Belle Moissonneuse était fréquenté par les maquignons.


C'est par un décret impérial du 2 octobre 1865 que le boulevard de Vitry devint la rue de Patay.

menu-nouveautés sans titre 1

C'est arrivé dans le 13ème

 Aux fortifs 1896

Aux fortifs

La Lanterne ― 27 janvier 1896

Un individu, paraissant âgé de quarante à quarante-cinq ans, vêtu proprement, a été trouvé, hier matin, mourant dans le fossé des fortifications près de la porte de Choisy.

Comment était-il là? Était-il un de ces pauvres honteux qui sont, hélas ! plus nombreux qu'on ne le croit ? Dans ce cas, on serait en présence d'un de ces drames de la misère qui sont une éloquente protestation contre l'absence de réformes sérieuses.

Transporté à l'hôpital Cochin, le malheureux y est mort dans la nuit sans avoir pu prononcer une seule parole.

Son identité n'ayant pas été établie, M. Remongin, commissaire de police, a envoyé son corps à la Morgue, où il est exposé


 Petit fait

Petit fait

Le Petit Parisien — 2 novembre 1930

M. Paul Hennuyer, demeurant 18, rue Corvisart, a porté plainte contre un individu, connu sous le sobriquet de «CapilIon», qui l'aurait assailli passage des Reculettes et aurait volé son portefeuille contenant 600 francs.


 L'inauguration de la rue Jeanne-d'Arc (prolongée) dans le XIIIe arrondissement - 1936

L'inauguration de la rue Jeanne-d'Arc (prolongée) dans le XIIIe arrondissement

La Croix — 12 juin 1936

La municipalité parisienne a inauguré mardi, en présence d'un certain nombre de personnalités officielles, la rue Jeanne-d'Arc prolongée, située entre le boulevard Saint-Marcel et celui de L'Hôpital.

Maurice Utrillo - Rue Jeanne d'Arc prolongée (1934) - La rue est en fait dans le dos du peintre et c'est à la rue Esquirol qu'il fait face. L'immeuble faisant l'angle avec le Bd de l'Hôpital existe toujours. Les autres ont disparu. Le square Louis Armstrong les a remplacés.

Après avoir accompli le geste symbolique qui consiste à trancher le cordon barrant la nouvelle voie, M. Villey, préfet de la Seine, a, prononcé un discours dans lequel il a souligné l'importance de cette réalisation édilitaire, amorcée depuis de longues années, qui permettra d'assurer une communication facile entre la région d'Ivry et le centre de Paris.

« C'est à cette pensée, précisa le préfet, que correspondit, en 1854, l'ouverture de la rue de Patay, puis l'aménagement de la vieille place de l'Église, devenue place Jeanne-d'Arc, et le classement dans la voirie parisienne avec de nouveaux alignements de la vieille rue de l'Église, devenue notre rue Jeanne-d'Arc, entre la rue de Domrémy et le boulevard de la Gare. »

M. Boissière, conseiller municipal, prit également la parole pour rendre hommage au Conseil municipal et aux bons soins de M. directeur du plan de Paris à qui le XIIIe arrondissement doit la création d'une nouvelle, artère qui bientôt, dit-il, sera flanquée d'immeubles salubres où l'air et la lumière entreront à flots.


Cet article ne vaut que pour la reprise des paroles prononcées pour cette inauguration. A lire le premier paragraphe, il apparait que son rédacteur ne savait nullement de quoi il traitait puisqu'il fait allusion au tronçon boulevard de l'Hôpital / Boulevard Saint-Marcel.

Si ce rédacteur avait pris soin de lire Le Temps paru la veille, il aurait su.


La rue Jeanne-d'Arc prolongée

Le Temps — 10 juin 1936

La municipalité parisienne a inauguré, ce matin dans le 13e arrondissement, le prolongement de la rue Jeanne-d'Arc qui relie ainsi le quartier des Gobelins à celui de la Gare.

C'est M. Achille Villey, préfet de la Seine, qui a coupé le ruban rouge et bleu qui, à la hauteur du boulevard de la Gare, barrait la voie nouvelle. Il avait à ses côtés le docteur Calmels, conseiller du quartier des Gobelins, président du Conseil général ; MM. Boissière, secrétaire du Conseil municipal ; Victor Bucaille, syndic ; Cheberry, chef de cabinet du préfet de police ; Olivier, maire du 13e arrondissement.


A lire également

L'achèvement de la rue Jeanne d’Arc

sans titre 1

Ailleurs sur Paris-Treizieme

Un ménage devenu la terreur des environs - 1875

Rue du Moulin-des-Prés, non loin de la Bièvre, à l'angle du chemin qui conduit à la Glacière, habitait depuis longtemps un ménage qui était devenu la terreur des environs.

Lire

Mauvaise surprise - 1875

Une dame Jacquinot, demeurant rue de Pantin à Aubervilliers, était venue hier soir, vers cinq heures et demie, voir sa mère, la dame Roux, qui habite rue Vandrezanne, 33.

Lire

De chute en chute - 1895

Des agents de service avenue d'Italie arrêtaient, hier soir, à la tombée de la nuit, au moment où ils dérobaient des haricots à la porte d'un épicier, un homme et une femme.

Lire

La chasse aux indésirables - 1938

Des inspecteurs de la police judiciaires ont arrêté trois Polonais ayant été déjà condamnés.

Lire

Menu article

Lu dans la presse...

La crue persiste

Au service hydrométrique, on escompte la cote de 5m. 20 à Paris-Austerlitz d'ici
à lundi matin et on espère qu'elle ne sera pas sensiblement dépassée. (1910)

Lire


Assainissement de la Bièvre

Le préfet de la Seine a déclaré d'utilité publique l'assainissement de la vallée de la Bièvre aux abords de la rue du Moulin-des-Prés. (1897)

Lire


Une inondation boulevard Kellermann

Dans la soirée d'hier, vers six heures et demie, une conduite d'eau passant à la poterne des Peupliers, près du boulevard Kellermann, dans le treizième arrondissement, s'est rompue brusquement. (1912)

Lire


Mort de M. Ernest Rousselle

Ainsi que nous le faisions pressentir, M. Rousselle, conseiller municipal du quartier de la Maison-Blanche (treizième arrondissement), président du conseil municipal de Paris, a succombé hier matin à la maladie qui, depuis un certain temps, le tenait éloigné de l'Hôtel de Ville. (1896)

Lire


La suppression de la Bièvre

Le conseil ayant décidé, en 1899, après de lentes et nombreuses études, de faire procéder à la couverture de la Bièvre « dont les émanations exercent une influence fâcheuse sur la santé des riverains... (1907)

Lire


La villa des chiffonniers

Il faudrait battre longtemps Paris pour y trouver quelqu\'un de comparable à M. Enfert, qui vient de faire bénir, à la Maison-Blanche, une nouvelle œuvre. (1897)

Lire


Nouvelle ligne d'autobus

A dater du 28 octobre 1923, la S. T. C. R. P. mettra en service une nouvelle ligne d’autobus dénommée AI bis, « Place d’Italie-Gare Saint-Lazare » (1923)

Lire


Nécrologie : Eugène Bonneton

Une triste nouvelle nous arrive du front. Eugène Bonneton, le peintre
délicat du vieux Paris, de la Bièvre et des hivers parisiens, vient de s'éteindre dans une ambulance de l'Argonne. (1915)

Lire


L'assainissement de la cité Jeanne-d'Arc

Au cours de sa dernière session, le Conseil municipal a été unanime à approuver le projet présenté par le préfet de la Seine relatif à l'assainissement de la cité Jeanne-d'Arc. (1934)

Lire


Un éboulement aux fortifications

Hier soir, il cinq heures, au moment où les élèves d'une école enfantine passaient boulevard Kellermann, à la hauteur de la rue des Peupliers, un formidable grondement souterrain se fit tout à coup entendre. En même temps, le talus des fortifications se soulevait sous l'irrésistible poussée d'une énorme gerbe d'eau. (1912)

Lire


Rue des Peupliers, une trombe d'eau dévaste tout sur son passage

Les habitants de la rue des Peupliers, dans le 13e arrondissement, étaient mis en émoi, hier matin à sept heures, par une violente détonation immédiatement suivie de longs et redoutables grondements. C'était une des nombreuses conduites d'eau placées dans la chaussée du boulevard Kellermann qui venait de se rompre brusquement ! (1911)

Lire


Fabrique d’asticots

S'il vous plait tomber sur une « trichinerie », allez au treizième arrondissement, prenez l'avenue des Gobelins et suivez la rue Croulebarbe. SI l'odeur ne vous arrête pas on route, poussez jusqu'au n°63, une maison « mangée aux vers » qui n'a pas besoin d'autre enseigne.
Tout le quartier est en émoi. La rue Croulebarbe est devenue la rue Croule-Peste ! (1883)

Lire


Le monument d'Ernest Rousselle

L'inauguration du monument élevé à la mémoire de M. Ernest Rousselle, qui fut président du Conseil municipal de Paris et du Conseil général de la Seine, a eu lieu hier dans le jardin du dispensaire de la Maison-Blanche. (1901)

Lire


Décentralisation artistique

Peu de lecteurs du Journal soupçonnaient qu’une exposition rassemblât, à la mairie du treizième, des œuvres exquises de fraîche beauté. Qu'ils fassent voyage. Ils connaîtront un vieux quartier de Paris dont il est aisé d'apprendre le charme. (1912)

Lire


sans titre 2

© paris-treizieme.fr pour la transcription du texte