Ligne 12, le projet abandonné

Ligne 12, le projet abandonné

Extrait du Rapport de l'Inspecteur général des Ponts et Chaussées, Inspecteur général des services techniques du Métropolitain et du Port de Paris. -
Situation fin décembre 1924.

Ligne n° 12 (de la porte d'Orléans à la porte de Gentilly et à la porte d'Italie).

Longueur : 3 k. 009 m.

Cette ligne comprend :

1° La voie ferrée de la porte d'Orléans à la porte de Gentilly, déclarée d'utilité publique, pour 1 k. 609 2° Et le prolongement sur la porte d'Italie pour 1 k. 400

Total 3 k. 009

La voie ferrée de la porte d'Orléans à la porte de Gentilly a été déclarée d'utilité publique par la loi du 30 mars 1910.

À la suite de l'enquête sur le nombre et l'emplacement des stations, une délibération du 30 décembre 1912 disposa que la voie ferrée serait établie à la surface du sol et que le raccordement de service nécessaire pour l'exploitation serait dirigé sur la porte d'Italie et utilisé pour le transport des voyageurs.

Une enquête sur ces dispositions a eu lieu et la Commission spéciale a délibéré, faisant sienne une motion qui tendait à l'ajournement du projet jusqu'à ce que fût dressé le plan d'aménagement et d'extension de Paris prévu par la loi du 14 mars 1919. Le Conseil municipal ne s'est pas encore prononcé. L'affaire, qui se lie à la suppression du passage à niveau du boulevard Jourdan ainsi qu'à l'établissement de la Cité universitaire, en est restée à cette motion d'ajournement.

Le passage à niveau du boulevard Jourdan (14e arrondissement)

Lu dans la presse...

Métro, ligne 12, le projet abandonné

De la porte d'Orléans à la porte de Gentilly et à la porte d'Italie... (1924)

Lire

Travaux publics.

On va bientôt procéder dans le 13e arrondissement (des Gobelins) aux travaux d’agrandissement et de régularisation de la place d’Italie et de ses abords.... (1866)

Lire

La première boucherie de cheval à Paris

Notre gravure représente la devanture de la boutique qu'un boucher, — pourquoi pas un chevalier ? — vient d'ouvrir près du boulevard d'Italie...... (1866)

Lire

Les nouvelles voies de la rive gauche

On sait que toute la zone annexée de la rive gauche doit être traversée par une grande voie parallèle aux anciens boulevards extérieurs. Cette artère, déjà ouverte, depuis deux ans, entre la place de l'Église de Montrouge et la rue de la Glacière... (1878)

Lire

Métropolitain, ligne n°7

La ligne n° 7 est assurément l'une de celles qui ont subi le plus grand nombre de transformation successives.... (1926)

Lire

Inauguration de la ligne de Métro N° 10

M. Pernod, ministre des Travaux publics, inaugure ce tantôt, à 15 heures, une nouvelle ligne de métro, ou plutôt un nouveau tronçon : « Carrefour de l’Odéon-Place d’Italie », rattaché provisoirement à la ligne n° 10... (1930)

Lire

L'aménagement de la place et de l'avenue d'Italie

On sait que dans un an sera mise en circulation la ligne métropolitaine n° 7, actuellement en construction, de la place d'Italie à la porte d'Ivry... (1928)

Lire

Saviez-vous que... ?

La rue du Tibre, dans le quartier Maison-Blanche, a été ouverte sur l'emplacement d'une voirie d'équarrissage, elle a porté le nom de rue de la Fosse-aux-Chevaux, puis du Tibre, à cause de la Bièvre autour de laquelle ont été groupés des noms de fleuves.


Cinq ponts relient le XIIIème et le XIIème arrondissement.


La rue de Campo-Formio (268 mètres, entre la rue Pinel, 2, et le boulevard de l’Hôpital, 123) était connue au XVIIe siècle sous le nom de chemin des Étroites Ruelles, au village d'Austerlitz, lequel fut annexé à Paris en 1818. Ce fut ensuite la Petite-Rue d’Austerlitz. Par décision ministérielle du 29 mars 1851, elle reçut sa dénomination actuelle en souvenir du traité conclu, le 17 octobre 1797, entre la France et l'Autriche.


Ailleurs sur Paris-Treizieme