entete


UNE ÉVOCATION DU 13ÈME ARRONDISSEMENT DE 1860 AUX ANNÉES 30

sans titre 1

SAVIEZ-VOUS QUE...

Dans la semaine du 15 au 22 mars 1929, le cinéma Clisson Palace (61-63 rue de Clisson) jouait "Trois jeunes filles nues".


Le Rassemblement National Populaire, parti fasciste créé par Marcel Déat en 1941 avait son siège dans une boutique du 14 boulevard Auguste Blanqui. Ce local servait aussi de siège à la Légion des Volontaires contre le communisme.


L'asile Nicolas-Flamel, 71 rue du Château-des-Rentiers, fut inauguré le 18 mai 1889.

menu-nouveautés Article - inclus

Noté dans la presse...

1897

La villa des chiffonniers

Il faudrait battre longtemps Paris pour y trouver quelqu\'un de comparable à M. Enfert, qui vient de faire bénir, à la Maison-Blanche, une nouvelle œuvre.

Lire la suite...

sans titre 1

C'est arrivé dans le 13ème

 Un roulottier arrêté - 1888

Un roulottier arrêté

Le Petit-Parisien ― 15 juin 1888

Un nommé Ferdinand Régnier laissait une voiture chargée de légumes, de sacs, etc., en station en face le numéro 60 de l'avenue des Gobelins.

Un nommé Georges S… l'accosta et lut raconta qu'il était sans travail et sana ressources depuis longtemps.

Pris de pitié, M. Régnier conduisit l'inconnu chez un marchand de vins du voisinage et lui fit servir, ainsi qu'à lui-même, un bon dîner.

Comme il était las d’une course qu'il avait faite dans la journée, il s'endormit à table.

Quand il se réveilla, il ne retrouva plus son compagnon ni… sa voiture.

Georges S... la lui avait dérobée.

Régnier apprit que sa voiture avait été vendue par le voleur à une dame G... passage Crouin.

Cette dame s’empressa de la remettre à sa disposition.

Le roulottier ayant été rencontré hier rue du Château-des-Rentiers par le plaignant, a été mis en état d'arrestation.

Il a été envoyé au Dépôt.


 Pour trois francs cinquante - 1923

Pour trois francs cinquante.

Paris-Soir — 10 octobre 1923

Les inspecteurs Duluc, Jodon et Duteil, du 4è district, ont arrêté, ce matin, le nommé Léon Roger, 25 ans, demeurant chez ses parents, 12, rue Baudricourt, qui, lundi matin, à 1 heure, blessa grièvement, d'un coup de couteau au bas-ventre, le nommé Gauchery.

Conduit au Commissariat de la Gare, il a déclaré que c'est au cours d'une discussion pour une somme de 3 fr. 50 qu'il tira son couteau pour frapper Gauchery qui, lui-même, menaçait Marlier, un de ses amis présent.


 Un Agent parachute - 1894

Un Agent parachute

Le Petit Parisien — 5 juin 1894

La jeune Louise Cardon, âgée de quatre ans, demeurant chez ses parents, rue Broca, 75, au quatrième étage, était montée, malgré la défense de sa mère, sur une chaise appuyée à la fenêtre pour jouer avec des fleurs plantées dans une petite caisse.

Tout à coup, l'imprudente, s'étant trop penchée au dehors perdit l'équilibre et fut précipitée dans le vide.

Par un merveilleux hasard, la petite fille tomba sur l'épaule d'un gardien de la paix du treizième arrondissement, qui passait ce moment.

La chute fut amortie de ce fait, et quand l'agent, ahuri du choc qu'il avait reçu, releva la fillette il s'aperçut qu'elle était saine et sauve.

Conduite, néanmoins, la pharmacie Ravaux, boulevard Arago, 31, on constata qu'elle n'avait reçu que des contusions sans gravité.



Communiqués

L'affluence du public a été considérable dimanche aux deux représentations du Nouveau Cirque  de la rue Saint-Honoré.

Les enfante ont voulu revoir cette amusante folie nautique la Noce de Chocolat, d'une gaieté si prodigieuse.

Les deux clowns Footit et Chocolat ont un entrain endiablé.

Ce n'a été qu'un long éclat de lire d'un bout à l'autre de la pantomime.


ENTRE AUGURES

A la suite d'une séance du dernier congrès de chirurgie, le docteur X... une des célébrités médicales de New-York, s'entretenait avec quelques médecin français du traitement des hémorroïdes. On discutait le meilleur mode à suivre en pareil cas, de la dilatation forcée ou de la cautérisation au fer rouge. ― Il y a bien longtemps, dit l'Américain, que Je ne fais plus opérer les hémorroïdaires je me contente, à leur grande satisfaction, de les guérir avec les sucs d'une plante qui pousse dans nos pays et qu'on appelle l'hamamelis virginica. ― En cela vous avez raison, reprit le professeur X…  Je fais de même depuis que j'ai essayé sur mes nombreux malades une nouvelle préparation bien française, l'Élixir de Virginie, qui non seulement contient de l'hamamelis, mais me parait  bien supérieure à vos préparations américaines par les plantes hémostatiques de France, stomachiques et dépuratives qu'elle renferme, aussi bien que par le capsicum, qui en est également une base et dont vous connaissez certainement mieux que moi les vertus souveraines contre toutes les maladies du système veineux. Aussi l'Élixir de Virginie réussit-il merveilleusement, et contre les hémorroïdes, dont la guérison est relativement facile, et contre les autres maladies bien plus rebelles du système veineux, varices, varicocèles, phlébites et enflures persistantes qui leur succèdent. Pour les mêmes raisons, ce médicament fait encore disparaître, comme par enchantement, les hémorragies, les congestions douloureuses, les vertiges, le.. étouffements, la tendance aux coups de sang et tous les troubles nerveux qui empoisonnent la vie de tant de femmes aux approches de l'âge critique.  ― S'il eu est ainsi, conclut l'Américain, je ne manquerai pas de préconiser l'emploi de votre élixir et de le taire connaitre à mes confrères  et à mes élève» à mon retour eu Amérique. L'Élixir de Virginie trouve chez Moride. 2. rue de la Tacherie, Paris. Le flacon, 4 fr.50 franco. Envoi gratuit de la brochure explicative.

Teaser 4 articles

Ailleurs sur Paris-Treizieme

Inauguration de l'hôpital école de la Croix-Rouge

La Société de la Croix-Rouge française a inauguré, hier après-midi, l'hôpital-école qu'elle a fait édifier, rue des Peupliers, dans le treizième arrondissement. (1908)

Lire

M. Steeg, maire de Berlin, à l'école de la rue Küss

Le Docteur Steeg, maire de Berlin, ou plus exactement, président de l'administration municipale de la capitale du Reich est, depuis quelques jours, on le sait, l'hôte de Paris. (1941)

Lire

M. Félix Faure dans le 13è

Le pont de Tolbiac est dans le treizième arrondissement, c'est-à-dire dans une région de Paris où jamais, en aucun temps, chef d'État n'a mis le pied. (1895)

Lire

Ouverture d'une nouvelle voie dans le 13e arrondissement.

On va prochainement soumettre aux formalités d'enquête le projet d'ouverture de la rue du Transit, partie comprise entre la rue de la Glacière et la rue du Château-des-Rentiers. Cette portion du 13e arrondissement est généralement peu connue ces Parisiens du boulevard. C'est une région arrosée par la nauséabonde rivière de Bièvre, dont un des bras prend le nom de rivière morte. (1867)

Lire

Menu faits divers

Faits divers

Une bataille sous une porte - 1903

La pluie qui tombait à verse hier matin forçait, vers onze heures, des passants à se réfugier sous une porte cochère de la rue de Tolbiac

Lire


Par amour ! - 1903

Un nommé. Raphaël Dorcher, âgé de vingt-huit ans, garçon charcutier, passait hier avenue d'Italie...

Lire


Un crédit néfaste - 1903

Deux frères. Charles et Victor Deschamps, âgés de vingt et vingt-deux ans, rêvaient depuis longtemps d'installer dans le quartier de la Gare un magasin de bicyclettes.

Lire


En jouant - 1912

Deux gamins jouaient, hier, vers six heures du soir, devant une tranchée, avenue des Gobelins.

Lire


Le crime de l’avenue de Choisy - 1889

L'avenue de Choisy sert de quartier général à des bandes de rôdeurs c'est, le pays par excellence des attaques nocturnes, des rixes, des vols, bref, des exploits variés des escarpes et des chourineurs de la rive gauche.

Lire


Un drame rue de la Maison-Blanche - 1897

Plusieurs individus étaient attablés, avant- hier soir, dans un débit de vin, tenu, rue de la Maison-Blanche, par un nommé Louis P. Une querelle s'éleva entre les consommateurs.

Lire


La bande des deux moulins - 1894

Une véritable bataille s'est livrée hier soir, vers onze heures et demie, boulevard de la Gare, entre ouvriers et rôdeurs.

Lire


Rivalité d'amour. - 1895


Rue de Tolbiac, un voyageur est tué par des Apaches - 1908


Le drame de la rue Corvisart - 1905


Tentative d’assassinat - 1903


Un mari meurtier - 1903


Précoces Criminels - 1895


Le perroquet enlevé - 1896


Une scène scandaleuse - 1894


Une mère tue sa fillette et tente de se suicider - 1912


La lune de miel fut de courte durée - 1923


Un pickpocket - 1885


La bagarre de la cité Jeanne-d'Arc - 1902


Une femme étranglée - 1898


Le drame de la Cité Jeanne-d'Arc - 1865


sans titre 2

© paris-treizieme.fr pour la transcription du texte