Dans la presse...

 paris-treizieme.fr — Les travaux de Paris (septembre 1864)

Les travaux de Paris

Le Siècle — 14 septembre 1864

Dans le treizième arrondissement, qui confine au cinquième, quelques travaux de viabilité ont été faits depuis le commencement de la campagne et d'autres sont en cours d'exécution. On refait la chaussée de l'avenue de Choisy-le-Roi, et l'on vient de paver quelques rues de la Butte-aux-Cailles ; mais tout ceci est peu de chose, comparé à ce qui reste à faire, sur tout dans les quartiers de la Maison-Blanche et de la Gare.

Dans la rue Neuve, qui confine au quartier de la Gare, entre les avenues de Choisy-le-Roi et de Fontainebleau, on vient d'élever en retrait de l'alignement une maison dont la position oblique intrigue quelque peu les passants : cette obliquité indique la direction du futur boulevard du Transit, sur lequel celte maison se trouvera en bordure.

Extrait d'un plan de 1868 : le projet pour la partie ouest de la rue de Tolbiac sera infléchi et modifié (déplacement de l'église initialement prévue au bout de la rue Damesme) ce qui explique que les parties est et ouest ne seront finalement pas dans le même axe.

Cette voie, qui traversera tout le 13e arrondissement et une partie du 14e, partira d'abord du boulevard d'Ivry, au-dessus du sentier des Chamaillards ; mais, plus tard, il commencera au quai de la Gare.

Environ un demi-siècle plus tard, le carrefour Italie-Tolbiac et l'immeuble oblique abritant depuis toujours une pharmacie.

À l'ouest du boulevard d'Ivry, cette voie du Transit franchira le prolongement projeté de la rue Nationale, traversera la rue du Bac, l'avenue de Choisy, coupera obliquement la rue Neuve au point dont nous avons parlé tout à l'heure, et franchira l'avenue de Fontainebleau en renversant la petite église de Saint-Marcel. Au delà de ce point, le tracé descendra la Bièvre dont le vallon sera franchi en viaduc, traversera la rue de la Glacière à 10 mètres de la maison d'angle de la rue de la Santé, et fera son entrée dans le quatorzième arrondissement.

Ici, la voie filera le long du mur méridional de l'asile clinique des aliénés, en cours de construction ; elle passera sous la ligne d'Orsay, franchira la rue Tombe-Issoire à la hauteur de la rue Sarrazin et débouchera sur une place circulaire qui s'ouvrira au lieu-dit les Quatre-Chemins, sur la route d'Orléans.

Au point d'intersection du boulevard du Transit et de la rue Tombe-Issoire, se projettera une rue oblique qui ira aboutir au pont du chemin de ceinture, près de la station de Montrouge.

 



L'aménagement du XIIIe

Les années 1860 : projets pour les zones annexées et premiers travaux

Le cadre général

Les projets de voirie

Le chemin de fer de ceinture

Les années 1870-80

Quartier de la Salpêtrière

Quartier de la Maison-Blanche

Les années 1900-1920

Vu dans la presse...

L'œuvre des petits chiffonniers

Si le promeneur, en haut de l'avenue d'Italie, avait l'idée de prendre à droite le passage Raymond, il aurait bientôt une vision étrange ! En plein Paris, à cinquante mètres d'une large voie, sillonnée de tramways, il se trouverait en face d'innombrables cahutes, d'aspect sordide où vivent pêle-mêle près de deux mille chiffonniers. (1901)

Lire

A bas les taudis !

Suivez, comme nous, les rues Nationale, Jeanne-d’Arc, Campo-Formio, Louis-Français, Esquirol, Baudricourt, traversez la Cité Doré, le passage Grouin, l’impasse des Hautes-Formes et de temps en temps, arrêtez-vous devant un immeuble... (1926)

Lire

Des masures à l’impasse Moret

L'impasse Moret est, dans le treizième arrondissement une enclave insalubre et sordide qui ne vaut pas mieux, si toutefois elle n'est pire, que les taudis sinistres de l'impasse du Mont-Viso [...]
Ce petit coin du vieux Paris, où la Bièvre étale encore en plein air ses eaux noires qu'empuantissent les déchets des tanneries dont elle est bordée, présente en ce moment pour les fervents du passé, un vif attrait. (1911)

Lire

Les mensonges des patrons mégissiers

Le citoyen Deslandres, conseiller municipal socialiste de Paris, aura rendu un service signalé au quartier de Croulebarbe, en obtenant de la Ville qu'elle recouvre et transforme en égout les deux bras de la Bièvre qui traverse le passage Moret à ciel ouvert. (1911)

Lire

Saviez-vous que... ?

L'avenue de la Sœur Rosalie constitue l'embryon d'un boulevard qui devait faire pendant au boulevard de l'Hôpital et relier la Place d'Italie au boulevard de Port-Royal aux abords de la rue Saint-Jacques et du Val-de-Grace.

*
*     *

La rue située entre la rue du Château des Rentiers et la rue Nationale fut dénommée rue Deldroux, en 1888.
Deldroux était un canonnier qui, en 1871, préféra, mourir que de rendre sa pièce.

*
*     *

En 1937, le président du comité du 13e arrondissement du Groupement général des classes moyennes tenait sa permanence pour les adhésions au cabaret de Mme Grégoire, 41, rue de Croulebarbe.

*
*     *

Dans l’après-midi du 5 octobre 1883, des agents arrêtaient un individu qui s’apprêtait à prendre un bain dans le bassin de la place d’Italie.
Cet homme prétendait être un diplomate en mission spéciale : « Je suis envoyé par M. Carnot, a-t-il dit, près de l’amiral Avelane, afin de le prémunir contre les dangers qui le menacent et moi aussi. » En même temps, il montrait ses lettres de créances, consistant en un billet de sortie de l’hôpital Sainte-Anne.
Il est vraisemblable qu’il y soit retourné aussitôt.

L'image du jour

rue Nationale - Quartier de la Gare