Faits divers

 Le drame de la rue de Tolbiac : double tentative de meurtre - 1895

Le drame de la rue de Tolbiac

La Justice — 21 décembre 1895

Deux frères, Georges et Hippolyte Primitif, âgés, le premier de trente-sept ans et le second de trente-deux manouvriers, demeurant dans le treizième arrondissement, avaient voué une haine implacable à un marchand de vin da la rue de Tolbiac M. Perche, qu'ils avaient à maintes reprises menacé de lui faire son affaire.

Hier soir, vers neuf heures après s'être enivrés pour se donner du cœur, ils se présentèrent chez le débitant. À leur vue, celui-ci voulut les empêcher d'entrer; mais une lutte s'engagea aussitôt entre lui et Georges Primitif.

Au bruit de la lutte, Mme Perche accourut et fut: frappée au sein gauche d'un coup de couteau par Hippolyte qui, tournant son arme contre M. Perche qui se précipitait au secours de sa femme, le blessa au bras.

À ce moment arrivaient des gardiens de la paix qui durent engager une lutte terrible avec les deux forcenés qui furent conduits chez M. Rémougin, commissaire de police qui les a envoyés au dépôt.

Georges Primitif a déjà subi sept condamnations pour coups et blessures.

Pendant ce temps. M le docteur Gresset, appelé en toute hâte, prodiguait ses soins aux blessés. L'état de M. Perche ne précepte aucune gravité. Quant à sa femme, qui est soignée à son domicile, son état est grave.


A lire également

Le récit du Petit-Parisien

À lire également...

Thomas père perd patience

1913

Alfred Thomas, âgé de quarante-deux ans, est un brave homme de menuisier. Établi, depuis six ans, rue de Tolbiac, il s'efforce, avec zèle et ponctualité, de contenter sa petite clientèle.

...


Quartier de la Maison-Blanche

Le drame de la rue Michal

1904

Un événement des plus étranges et des plus poignants en même temps vient de survenir au numéro 2 de la rue Michal, dans le treizième arrondissement.

...


Quartier de la Gare

Un Drame du terme

1902

Entre la rue Nationale et la rue Jeanne-d'Arc, dans le quartier de la Gare, serpente un passage qui coupe la cité Jeanne-d'Arc. De chaque côté sont de hautes maisons, aux étages bas, aux fenêtres étroites, où grouille une population de chiffonniers, de mendiants, de gens sans aveu.

...


rue de la Colonie

Les chevaux furieux

1873

Un vieillard de soixante-dix-sept ans, le sieur D..., rentier, demeurant rue de la Colonie, suivait hier, vers trois heures de l'après-midi, le bord de la petite rivière de Bièvre, près de la rue du Pot-au-Lait...

...

Saviez-vous que... ?

Le premier coup de sonde du puits artésien de la Butte-aux-Cailles a été donné le 28 août 1866.

*
*     *

Abel Hovelacque (1843-1896), linguiste et anthropologue, fut député du XIIIème arrondissement de 1889 à 1894. Il fut aussi président du conseil municipal de Paris en 1887-1888.

*
*     *

Le 29 juin 1901, la température atteignit 33° à Paris et ce jour là, vers midi, Mme Louise Lesire, âgée de cinquante- deux ans, demeurant 157, rue Jeanne-d’Arc, fut frappée d'insolation, boulevard Saint-Marcel. Elle mourut dans la pharmacie où on l’avait transportée pour lui donner des soins. (Le Figaro - 30 juin 1901)

*
*     *

C’est en juillet 1938 que fut posée, par le Ministre Jean Zay, la première pierre du stadium universitaire qui allait prendre place à l’angle du boulevard Kellermann et de la porte de Gentilly et auquel le nom de Sébastien Charletty (1867-1945) à l'origine de la Cité Universitaire de Paris, fut donné.

L'image du jour

Place Pinel