Un drame dans une ménagerie - 1904

Un drame dans une ménagerie

La Lanterne — 12 janvier 1904

Les époux Droxeler, connus, le mari, sous le nom du dompteur José, et la femme sous celui de la Goulue, promènent, comme on le sait, dans les foires parisiennes une ménagerie qui fait de temps en temps parler d'elle. Cette ménagerie est actuellement installée avenue d'Italie, en face de la gare de la Maison-Blanche.

L'avenue d'Italie à la hauteur de la gare de la Maison-Blanche

Elle a été avant-hier soir, le théâtre d'une scène tragique, qui n'aura, il faut l'espérer, aucune conséquence grave. Vers onze heures, le dompteur José exhibait, devant une salle pleine, un jeune puma du Mexique, et sous la menace d'un fouet, le faisait se dresser sur ses pattes de derrière.

Tout à coup, le fauve se précipita sur son dompteur et lui enfonça ses griffes dans la tête.

La Goulue vint au secours de son mari et fut blessée à la main droite. Cependant, le puma s'acharnait sur M. Droxeler et le blessait grièvement en plusieurs parties du corps.

%
L'instant du drame - Le Petit-Journal - supplément illustré 24 janvier 1904

Un employé de la ménagerie, Louis Soque, essaya de l'éloigner de sa victime en le frappant de coups de couteau ; mais le fauve s'excitait toujours davantage, et il fallut l'abattre d'un coup de revolver.

Le dompteur José a reçu les soins d'un médecin, et n'a pas voulu être envoyé à l'hôpital. On pense qu'il devra garder le lit pendant trois semaines.

Les blessures de la Goulue sont sans gravité.


Source : gallica.bnf.fr

A lire également

Attaqué par un lion (1897)

Une chasse à l'ours avenue des Gobelins (1906)

Teaser 6 articles

Ailleurs sur Paris-Treizieme