Le site

paris-treizieme.fr - A propos...

A propos de ce site

Ce site vise à évoquer le 13ème arrondissement de 1860 aux années 30 à travers des textes littéraires, des extraits d'ouvrages historiques et, le plus souvent, des articles de presse lesquels permettent de mesurer ce que fut l'état d'esprit parisien à l'égard du 13ème arrondissement pendant des dizaines d'années.

Faubourg souffrant, faubourg populaire, arrondissement excentrique ignoré et délaissé, le 13ème fut décrit comme une terre exotique dont les indigènes formaient cette classe laborieuse que l'on disait dangereuse.

Dans de nombreux romans, les seules mentions des noms de Reculettes, Butte-aux-Cailles, ou encore passage Moret suffisaient à faire frissonner le lecteur. La Cité Doré puis plus tard la Cité Jeanne d'Arc firent aussi figure de repoussoirs.

La Bièvre fait partie intégrante de ce 13ème arrondissement et a façonné son image sous l'influence excessive de J.K. Huysmans travestissant ainsi largement la réalité.

Rivière romantique à son entrée dans Paris dans les premières années du 19ème siècle, dépeinte par Balzac, cloaque infâme et putride traversant le quartier Croulebarbe dans les dernières années du même siècle, elle est néanmois définitvement inséparable du 13e.

Il s'agit donc d'évoquer et de permettre au visiteur de se plonger dans un ensemble de textes que peu d'arrondissements de Paris peuvent s'honorer d'avoir été l'objet.

A ce jour, plus d'un millier de textes ont été rassemblés sur ce site.

Ceux qui auront connu le 13ème arrondissement dans les années 50 et 60 retrouveront aisément des repères voire des souvenirs. Les autres devront faire un effort d'imagination pour percevoir dans leur environnement actuel les traces d'un monde à jamais disparu mais ces traces sont encore bien réelles.

Novembre 2020

Saviez-vous que... ?

Le 24 décembre 1939, Paris-Soir nous apprenait que Mme Marthe Pouchenel, 20 ans, avait glissé sur le verglas dans la cour de l'immeuble où elle demeurait, 23, rue Bourgon et avait été admise à l'hospice de Bicêtre.

*
*     *

Initialement, l'avenue des Gobelins devait s'appeler Boulevard Mouffetard.

*
*     *

Le monument élevé à la Gloire des mères françaises implanté sur le boulevard Kellermann à proximité de la porte d'Italie est dû au ciseau des sculpteurs Henri Bouchard et Alexandre Descatoire. Le jardin qui l'entoure a éré dessiné par l'architecte Paul Bigot. Ce monument a été inauguré le 23 octobre 1938 par le président de la République, M. Albert Lebrun. Le maréchal Pétain était présent à cette cérémonie.

*
*     *

Le raccordement du boulevard Kellermann aux rues Damesme et du Moulin-de-la-Pointe par des rampes à pente douce et par un escalier vers la vallée de la Bièvre fut décidé en 1882 en même temps que l'on décida de porter sa largeur au cabarit standart de 40 mètres.