Dans la presse...

 paris-treizieme.fr — Les travaux de Paris (septembre 1864)

Les travaux de Paris

Le Siècle — 14 septembre 1864

Dans le treizième arrondissement, qui confine au cinquième, quelques travaux de viabilité ont été faits depuis le commencement de la campagne et d'autres sont en cours d'exécution. On refait la chaussée de l'avenue de Choisy-le-Roi, et l'on vient de paver quelques rues de la Butte-aux-Cailles ; mais tout ceci est peu de chose, comparé à ce qui reste à faire, sur tout dans les quartiers de la Maison-Blanche et de la Gare.

Dans la rue Neuve, qui confine au quartier de la Gare, entre les avenues de Choisy-le-Roi et de Fontainebleau, on vient d'élever en retrait de l'alignement une maison dont la position oblique intrigue quelque peu les passants : cette obliquité indique la direction du futur boulevard du Transit, sur lequel celte maison se trouvera en bordure.

Extrait d'un plan de 1868 : le projet pour la partie ouest de la rue de Tolbiac sera infléchi et modifié (déplacement de l'église initialement prévue au bout de la rue Damesme) ce qui explique que les parties est et ouest ne seront finalement pas dans le même axe.

Cette voie, qui traversera tout le 13e arrondissement et une partie du 14e, partira d'abord du boulevard d'Ivry, au-dessus du sentier des Chamaillards ; mais, plus tard, il commencera au quai de la Gare.

Environ un demi-siècle plus tard, le carrefour Italie-Tolbiac et l'immeuble oblique abritant depuis toujours une pharmacie.

À l'ouest du boulevard d'Ivry, cette voie du Transit franchira le prolongement projeté de la rue Nationale, traversera la rue du Bac, l'avenue de Choisy, coupera obliquement la rue Neuve au point dont nous avons parlé tout à l'heure, et franchira l'avenue de Fontainebleau en renversant la petite église de Saint-Marcel. Au delà de ce point, le tracé descendra la Bièvre dont le vallon sera franchi en viaduc, traversera la rue de la Glacière à 10 mètres de la maison d'angle de la rue de la Santé, et fera son entrée dans le quatorzième arrondissement.

Ici, la voie filera le long du mur méridional de l'asile clinique des aliénés, en cours de construction ; elle passera sous la ligne d'Orsay, franchira la rue Tombe-Issoire à la hauteur de la rue Sarrazin et débouchera sur une place circulaire qui s'ouvrira au lieu-dit les Quatre-Chemins, sur la route d'Orléans.

Au point d'intersection du boulevard du Transit et de la rue Tombe-Issoire, se projettera une rue oblique qui ira aboutir au pont du chemin de ceinture, près de la station de Montrouge.

 



L'aménagement du XIIIe

Les années 1860 : projets pour les zones annexées et premiers travaux

Le cadre général

Les projets de voirie

Le chemin de fer de ceinture

Les années 1870-80

Quartier de la Salpêtrière

Quartier de la Maison-Blanche

Les années 1890

Les années 1900-1920

Dans la presse...


Renseignement bien donné, circulation améliorée

Les boulevards qui font le tour de Paris ont été aménagés, élargis. De nombreux passages souterrains leur permettent d'éviter le croisement avec les routes nationales lorsqu'elles pénètrent dans la capitale. (1938)

Lire la suite


Un éboulement aux fortifications

Hier soir, il cinq heures, au moment où les élèves d'une école enfantine passaient boulevard Kellermann, à la hauteur de la rue des Peupliers, un formidable grondement souterrain se fit tout à coup entendre. En même temps, le talus des fortifications se soulevait sous l'irrésistible poussée d'une énorme gerbe d'eau. (1912)

...


Rue des Peupliers, une trombe d'eau dévaste tout sur son passage

Les habitants de la rue des Peupliers, dans le 13e arrondissement, étaient mis en émoi, hier matin à sept heures, par une violente détonation immédiatement suivie de longs et redoutables grondements. C'était une des nombreuses conduites d'eau placées dans la chaussée du boulevard Kellermann qui venait de se rompre brusquement ! (1911)

...


Fabrique d’asticots

S'il vous plait tomber sur une « trichinerie », allez au treizième arrondissement, prenez l'avenue des Gobelins et suivez la rue Croulebarbe. SI l'odeur ne vous arrête pas on route, poussez jusqu'au n°63, une maison « mangée aux vers » qui n'a pas besoin d'autre enseigne.
Tout le quartier est en émoi. La rue Croulebarbe est devenue la rue Croule-Peste ! (1883)

...


Le monument d'Ernest Rousselle

L'inauguration du monument élevé à la mémoire de M. Ernest Rousselle, qui fut président du Conseil municipal de Paris et du Conseil général de la Seine, a eu lieu hier dans le jardin du dispensaire de la Maison-Blanche. (1901)

...

Saviez-vous que... ?

Dans son numéro du 19 mars 1872, le Petit Journal signalait à ses lecteurs la vaillante conduite d'une jeune fille-de douze ans, l'aînée de six enfants, dont la mère, demeurant rue Buot, 17, quartier de la Butte aux Cailles (13° arrondissement) était malade à ce moment.
Levée à trois heures du matin, elle allait travailler dehors et gagnait 1 fr. 50 c., pour nourrir toute la famille ; en rentrant de son ouvrage, elle soignait ses frères et sœurs comme l’aurait fait la meilleure des mères.

*
*     *

Bobillot, héros du Tonkin, était prénommé Jules. La rue portant son nom est longue de 1.100 mètres.

*
*     *

Le 3 octobre 1923, à 9 h30, le laboratoire municipal faisait enlever un obus de 37 en face du 88 de la rue de la Glacière.

*
*     *

La mairie du 13e a été construite sur les plans de Paul-Emile Bonnet, architecte et grand prix de Rome (1828-1881). Les extensions latérales sont dues à Antoine Soudée.
M. Bonnet avait aussi étudié, sur un terrain à l'angle de la rue de Tolbiac et de la rue Damesme, un projet d'église qui ne fut pas exécuté et que celui de l'église Saint-Anne remplaça.

L'image du jour

La mairie du XIIIe

Le premier bâtiment de la Mairie en façade de la place d'Italie est dû à Paul-Henri Bonnet, architecte né en 1828, grand prix de Rome. Les travaux commenèrent en 1873. Bonnet les suivit jusqu'à sa mort en 1881. Des extensions de la mairie furent peu à peu constuites et elle occupa finalement, à la fin du XIXe siècle, tout le quadrilatère formé par la place d'Italie, l'avenue des Gobelins, la rue Philippe de Champaigne et le boulevard de l'Hôpital.