Le site

paris-treizième.fr - Mentions légales

Mentions légales

Ce site est un service de communication au public en ligne édité à titre non professionnel au sens de l’article 6, III, 2° de la loi 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique

Usant de la faculté ouverte par les dispositions dudit article, son éditeur a choisi de rester anonyme.

Ce site est hébergé par AMEN SASU,
12-14, Rond Point des Champs Elysées 75008 Paris
RCS Paris: 421 527 797 000 11.

Conformément à la loi, les éléments d’identification personnelle de l'éditeur  ont été communiqués à l'hébergeur.

En cas de réclamation sur le contenu de ce site, la loi vous permet de vous adresser directement à l’hébergeur à cette adresse :

AMEN SASU, 12-14, Rond Point des Champs Elysées 75008 Paris

Vous pouvez également lui envoyerun courrier électronique à l’adresse suivante: contentabuse@amen.fr.

Il convient de ne pas abuser de cette faculté. L'hébergeur de ce site rappelle, en particulier, que l’article 6.4 de la Loi n°2004-575 pour la confiance dans l’économie numérique dispose que :
« Le fait, pour toute personne, de présenter aux personnes mentionnées au 2 (hébergeurs) un contenu ou une activité comme étant illicite dans le but d'en obtenir le retrait ou d'en faire cesser la diffusion, alors qu'elle sait cette information inexacte, est puni d'une peine d'un an d'emprisonnement et de 15 000 EUR d'amende ».

 

Le choix des textes figurant sur ce site, leur assemblage, leur numérisation, leur actualisation orthographique et les liens établis entre eux sont la propriété exclusive de l'éditeur.

Toute reproduction des textes en ligne à partir de la source constituée par ce site (hormis une brève citation en précisant la source) sans l'autorisation expresse de l'éditeur est interdite.

 

Ce site ne recueille aucune donnée sur ses visiteurs.

Saviez-vous que... ?

Le 24 décembre 1939, Paris-Soir nous apprenait que Mme Marthe Pouchenel, 20 ans, avait glissé sur le verglas dans la cour de l'immeuble où elle demeurait, 23, rue Bourgon et avait été admise à l'hospice de Bicêtre.

*
*     *

Le pont de Tolbiac, en cours de construction depuis 1879, fut grandement endomagé par la grande débacle des glaces de janvier 1880 mais les dégats furent vite réparés.

*
*     *

La société des fourneaux de Saint-Vincent de Paul, le 5 novembre 1897 ouvraient, comme chaque année, ses fourneaux (au nombre de 26 en 1897) qui restèrent ouverts jusqu’au 30 avril 1898, tous les jours non fériés, de huit heures à onze heures du matin. Trois d'entre eux étaient situés dans le 13ème : 45 rue Corvisart, 35 rue de la Glacière et 87 bis rue Jenner.
Avec un bon de dix centimes, les malheureux recevaient une portion de pain, bouillon, viande, légumes, etc. enfin, de quoi se réconforter.
Ces établissements charitables étaient dirigés par les Sœurs.

*
*     *

Le square Robert Bajac situé en face du square Hélène Boucher à la porte d’Italie, honore Robert Jean Paul Bajac, aviateur français, né le 13 décembre 1897 à Paris (9e) et mort le 1er avril 1935 à Gisors (Eure), des suites des blessures reçues lors d'un atterrissage nocturne, près de Gournay-en-Bray (Seine-Maritime)2, alors qu'il inaugurait une liaison postale de nuit entre Paris et Londres.