Faits divers

 Des agents de police chassent un renard à coups de pèlerines - 1939

Des agents de police chassent un renard à coups de pèlerines

La bête avait dû s'évader d'une baraque foraine place d'Italie

Le Matin — 24 juillet 1939

Les enfants en venant jouer, hier vers 8 heures dans le petit square situé au centre de la place des Peupliers (13e), aperçurent, à leur grand effroi, un renard dans les massifs, l'animal avait, pendant la nuit, réussi à s'introduire dans le square en poussant une porte, mais n'avait pu en ressortir. Aux cris des enfants, plusieurs personnes accoururent et devant l'attitude menaçante du renard qui, énervé par le tapage, montrait les dents, jugèrent bon d'alerter police-secours.

La place des Peupliers, aujourd'hui place de l'abbé Georges Hénocque

Les agents arrivèrent, mais la bête sauta par dessus le treillage clôturant le square. Une chasse au renard s'organisa alors dans le quartier.

Finalement, des renforts ayant été appelés, l'animal fut cerné, rue Kuss, par une trentaine de gardiens de la paix. C'est sous une porte cochère, qu'enfin acculé, on put le capturer en l'aveuglant à l'aide de pèlerines d'agents.

L'opération ne se déroula, du reste, pas sans mal, puisque l'un des belluaires improvisés fut cruellement mordu à la main droite L'animal, un renard charbonnier adulte, fut ensuite expédié à la fourrière où l'on attend que son propriétaire se fasse connaître.

On suppose, en effet, que la bête s'est échappée de l'une des ménageries ou des baraques foraines qui se trouvent actuellement installées place d'Italie.

À lire également...

Sombre histoire de charbon

1937

Il n'est question dans le quartier Croulebarbe (XIII* arrondissement), que d'une histoire de détournement de charbon, dont ce qu'on en a pu savoir, suffit à faire le mystère dont on l'entoure volontairement.

...


Grave affaire de fraude dans le quartier Croulebarbe

1904

Les sels dénaturés utilisés par les tanneurs de la Bièvre servaient ensuite pour la confection des glaces, sorbets et gaufrettes

...


Quartier de la Maison-Blanche

Le Drame de la rue Auguste-Lançon

1897

Une tentative d'assassinat avec préméditation a été commise hier soir, rue Auguste-Lançon, dans le quartier de la Maison Blanche. Un nommé Albert Villey, âgé de vingt-cinq ans, a lardé de coups de couteau un cordonnier, M. Charles Sander, âgé de trente-cinq ans.
C'est la vengeance qui a provoqué ce drame, dont voici les détails...

...


rue de la Colonie

Sauvé par un agent

1872

Le sieur S., cocher, voulu, bien qu'étant en état d'ivresse, traverser le bassin des Prés de la Glacière, au bout de la rue de la Colonie.

...

Saviez-vous que... ?

Le 26 avril 1939 une distribution de sacs de sable était organisée dans le quartier Croulebarbe par la préfecture de la Seine.

*
*     *

Le dernier étang du quartier de la Glacière fut comblé en août 1881 et sur son emplacement, on construisit une gare de marchandises connue sous le nom de gare de Rungis.

*
*     *

Edmond Gondinet (7 mars 1828, Laurière – 19 novembre 1888, Neuilly-sur-Seine) dont une rue du 13ème arrondissement porte le nom était un auteur de théâtre qui fit jouer sur les scènes parisiennes une quarantaine de pièces.
On lui doit notamment "Le Plus Heureux des trois" en collaboration avec Eugène Labiche.

*
*     *

C'est le 7 mars 1930 à 11 heures que fut ouvert au public le tronçon du métro reliant la porte de Choisy à la place d'Italie. Ce tronçon était alors appelé à faire partie de la ligne 10 reliant la porte de Choisy aux Invalides. Il en sera ainsi jusqu'au 26 avril 1931.

L'image du jour

La mairie du XIIIe