Dans la presse...



L’Ecole des Arts-et-Métiers de Paris

Le Journal — 11 octobre 1912

Après un demi-siècle d'études et de projets, l'Ecole va s'ouvrir
M. Fernand David en a ainsi décidé

Lundi prochain, 14 octobre, l'Ecole des Arts et Métiers ouvrira ses portes. C'est là une victoire due, pour une large part, à la sollicitude agissante de M. Fernand David.

Ecole Nationale d'arts et métiers de Paris - Façade principale, boulevard de l'Hôpital

Le ministre du commerce eut la chance de pouvoir triompher des derniers obstacles et de précipiter la réalisation. Visitant lui-même les travaux, boulevard de l'Hôpital, activant les formalités innombrables, il a pu — aidé, d'ailleurs, dans sa tâche ingrate par l'administration départementale et municipale — mettre l'Ecole en état de recevoir, dans quelques jours, la première année des jeunes élèves de la région de Paris. La première initiative du grand projet, qui aboutit aujourd'hui, appartient au Conseil général de la Seine, qui émettait en 1871 le vœu qu'il fût créé à Paris une École d'arts et métiers, analogue aux trois écoles déjà existantes de Châlons, Angers et Aix.

Après une longue série de démarches et de négociations, un accord intervint entre la Ville, le Département et l'Etat, et, sur un rapport de M. Chautard, les fonds nécessaires à la création de l'Ecole, furent votés en 1904.

On a voulu faire, et on a fait, sur un vaste terrain, une école qui réalise les meilleures conditions hygiéniques et techniques. L'établissement est superbement aéré et éclairé ; tous les progrès, modernes, en matière de construction scolaire, y ont été réunis ; les ateliers, qui forment, en réalité, une agglomération de petites usines diverses, sont munis de tous les dispositifs techniques nécessaires à des démonstrations complètes. Il est d'ores et déjà certain que l'Ecole des arts et métiers de Paris sera un modèle et pourra soutenir la comparaison avec tous les établissements similaires étrangers,

Ecole Nationale d'arts et métiers de Paris - boulevard de l'Hôpital

A la différence des écoles de province, celle de Paris sera externat, mais les élèves devront prendre à l'école le repas de midi.

En outre, il y aura à Paris une quatrième année complémentaire, destinée à l'élite des six écoles d'arts et métiers de France. La direction de cet, établissement modèle a été confiée à un spécialiste des plus distingués, M. Corre, qui donna magistralement sa mesure à la direction de l'Ecole de Lille.


A lire également

Une nouvelle école des arts et Métiers (1903)

L'Ecole des arts et métiers (1908)

Ouverture de l'École des Arts et Métiers de Paris (1912)

Dans la presse...


Le monument aux mères françaises est présenté la presse

Aujourd'hui, à 10 heures, sera présenté à la presse, boulevard Kellermann, le monument élevé à la gloire des mères françaises, sous le patronage du Matin, qui sera inauguré le 23 octobre, à 14 h 30 en présence du président de la République et des plus hautes personnalités. (1938)

Lire la suite


L'Œuvre des pauvres malades dans les faubourgs

L'Œuvre des pauvres malades dans les faubourgs commençait, en décembre 1873, par la visite de douze malades à Belleville. Depuis lors, elle s'est graduellement étendue aux quartiers de la Butte-aux-Cailles, de la Tombe-Issoire, de la Glacière, de Montmartre, de Clignancourt et, en dernier lieu, de Plaisance.
Cette simple énumération qui donne les parties les plus déshéritées de Paris pour champ de bataille aux courageuses missionnaires de cette œuvre de dévouement, est d'une éloquence qui dispense de tout commentaire. (1874)

...


Les nouvelles prisons Saint-Lazare et Sainte-Pélagie.

La nouvelle prison Saint-Lazare sera élevée dans le 13e arrondissement, sur un emplacement presque double de celui qu’elle occupe actuellement et qui est délimité par la rue de Tolbiac (qu’on perce en ce moment), la rue Nationale, le chemin de fer de ceinture et une voie projetée aboutissant à l’avenue d’Ivry. (1877)

...


Le nouveau pont de Tolbiac à Bercy

Il y a cinq ans, le conseil municipal de Paris décidait la réunion par un pont des deux quais de la Gare et de Bercy, afin de partager en deux l'espace de 1200 mètres environ qui sépare le pont National du pont de Bercy. Ce grand travail vient d’être commencé, et déjà le béton coulé dans des batardeaux est arrivé à la hauteur désignée pour recevoir les fondations de pierre. (1879)

...


L'Hôpital de la Croix-Rouge
Inauguration solennelle

L'hôpital école de la Croix-Rouge

Hier, à deux heures et demie de l'après-midi, bien au-delà de la place d'Italie, dans le Paris inconnu de la vallée de la Bièvre, les rues étaient par hasard noires de monde. C'était grande fête pour les pauvres, les ouvriers du faubourg déshérité, qui faisaient joyeusement la haie, accueillant avec enthousiasme ceux qui venaient planter définitivement la croix rouge au milieu d'eux. (1908)

...

Saviez-vous que... ?

Le 24 décembre 1939, Paris-Soir nous apprenait que Mme Marthe Pouchenel, 20 ans, avait glissé sur le verglas dans la cour de l'immeuble où elle demeurait, 23, rue Bourgon et avait été admise à l'hospice de Bicêtre.

*
*     *

La couverture de la Bièvre, à l'angle de l'avenue des Gobelins, fut décidée lors de la séance du conseil municipal du 12 juillet 1893.

*
*     *

La rue du Tibre, dans le quartier Maison-Blanche, a été ouverte sur l'emplacement d'une voirie d'équarrissage, elle a porté le nom de rue de la Fosse-aux-Chevaux, puis du Tibre, à cause de la Bièvre autour de laquelle ont été groupés des noms de fleuves.

*
*     *

C'est par un décret en date du 9 septembre 1861 que la rue militaire longeant les fortifications est devenue boulevard de ceinture et et c'est en 1864 que les 19 sections de ce boulevard reçurent un nom soit en ce qui concerne le 13e arrondissement,boulevard Masséna entre la porte de la Gare et la porte d'Italie et boulevard Kellermann entre la porte d'Italie et la porte de Gentilly. Il fallut de très longues années pour que le boulevard Kellermann fut nivellé, viabilisé puis élargi à 40 mètres.

L'image du jour

La Zone à la Poterne des Peupliers

Le fossé des fortifications est alors occupé par des jardins. On remarquera la différence d'aspect du mur des fortifications entre la droite et la gauche de la poterne des Peupliers. Le mur à gauche a été entièrement refait après son éboulement consécutif à 'éclatement de conduites d'eau passant sous le boulevard Kellermann en janvier 1912.