Dans la presse...

 Le marché aux bestiaux et les abattoirs de la rive gauche - 1877

Le marché aux bestiaux et les abattoirs de la rive gauche

Le Siècle — 9 mars 1877

On sait que le conseil municipal vient de repousser l'idée d'un second marché aux bestiaux et demandant le maintien des trois abattoirs de ces quartiers. Voici quel est actuellement l'état matériel de ces établissements :

Abattoir de Villejuif. — Sa construction date de 1818 ; sa superficie est de 27,000 mètres. Il comprend trente-deux échaudoirs, six bouveries et deux bergeries. Depuis 1872, il a été mis à la disposition du commerce hippophagique. La quantité des animaux abattus annuellement est, en moyenne, de 130,000, non compris les chevaux, ânes, mulets, dont le nombre peut être évalué à 5,600, et pour lesquels il n'est perçu aucun droit. Le produit pour la ville est de 160,000 fr. Bien aménagé, en parfait état, cet abattoir est fréquenté par quarante-deux bouchers.

Abattoir de Grenelle. — Comme le précédent il date de 1818, et de tous les abattoirs c'est celui qui répond le mieux aux dispositions du commerce. Sa superficie est de 32,500 mètres; il renferme 48 échaudoirs occupés par 65 bouchers, et 2 grandes bouveries. On y abat annuellement 190,000 têtes de bétail qui rapportent-à la ville 190,000 fr. en dehors du produit de locations diverses.

Abattoir des Fourneaux. — Il est exclusivement destiné à l'abatage des porcs. Cet abattoir, ouvert le 31 octobre 1848, a pris beaucoup d'importance depuis la suppression de celui de Château-Landon ; il est fréquenté aujourd'hui par 230 charcutiers. Sa superficie est de 10,000 mètres, sur lesquels existent 3 brûloirs, 2 pendoirs, 1 dégraissoirs et 28 porcheries. 72,000 porcs entrent annuelle ment dans cet abattoir, et produisent pour la ville un revenu d'environ 111,000 fr.


Quoiqu'écrive l'auteur de l'article, l'abattoir de Villejuif a bien été construit en 1810 sur des plans de Leloir (NdE)


A lire également

L'abattoir de Villejuif vu en 1853

Les anciens abattoirs de Villejuif (1903)

Dans la presse...


Le monument aux mères françaises est présenté la presse

Aujourd'hui, à 10 heures, sera présenté à la presse, boulevard Kellermann, le monument élevé à la gloire des mères françaises, sous le patronage du Matin, qui sera inauguré le 23 octobre, à 14 h 30 en présence du président de la République et des plus hautes personnalités. (1938)

Lire la suite


La suppression de la Bièvre

Le conseil ayant décidé, en 1899, après de lentes et nombreuses études, de faire procéder à la couverture de la Bièvre « dont les émanations exercent une influence fâcheuse sur la santé des riverains... (1907)

...


La villa des chiffonniers

Il faudrait battre longtemps Paris pour y trouver quelqu\'un de comparable à M. Enfert, qui vient de faire bénir, à la Maison-Blanche, une nouvelle œuvre. (1897)

...


Nouvelle ligne d'autobus

A dater du 28 octobre 1923, la S. T. C. R. P. mettra en service une nouvelle ligne d’autobus dénommée AI bis, « Place d’Italie-Gare Saint-Lazare » (1923)

...


Nécrologie : Eugène Bonneton

Une triste nouvelle nous arrive du front. Eugène Bonneton, le peintre
délicat du vieux Paris, de la Bièvre et des hivers parisiens, vient de s'éteindre dans une ambulance de l'Argonne. (1915)

...

Saviez-vous que... ?

La rue du Tibre, dans le quartier Maison-Blanche, a été ouverte sur l'emplacement d'une voirie d'équarrissage, elle a porté le nom de rue de la Fosse-aux-Chevaux, puis du Tibre, à cause de la Bièvre autour de laquelle ont été groupés des noms de fleuves.

*
*     *

L'église Notre-Dame de la Gare a été construite en 1855 aux frais de la commune d'Ivry

*
*     *

La rue Bourgon et la rue du Tage ont été mises en sens unique le lundi 31 juillet 1933.

*
*     *

Le 26 aout 1866, un important incendie se déclarait dans l'entrepôt de la compagnie des omnibus situé rue Tiers (actuelle rue Paulin Méry), derrière la place d'Italie, entrainant l'évacuation en urgence de 80 ou 250 chevaux selon les sources.

L'image du jour

Eugène Atget - Bastion 87 boulevard Kellermann