Un jour dans le 13e

 Une requête en faveur des victimes

Une requête en faveur des victimes de l'explosion de la rue de Tolbiac

Le Petit-Parisien — 21 novembre 1915

La Ligue de la défense des petits propriétaires de Paris et de province vient d'adresser aux pouvoirs publics, une requête en faveur des propriétaires et des locataires victimes de la catastrophe de la rue de Tolbiac.

Certains des survivants, atteints par la mobilisation, n'ont pu procéder, en effet, aux répara lions nécessaires et leurs familles se trouvent ainsi dans des conditions d'habitation déplorables.

Une intervention immédiat, s'impose, conclut cet appel, en faveur des locataires autant que des propriétaires lésés.


Saviez-vous que... ?

Le pont National, oeuvre des ingénieurs Couche et Petit, a été achevé en 1853. Il portait initialement le nom de pont Napoléon III.

*
*     *

10.000 voitures passaient par journée de 24 heures sur le Pont d'Austerlitz au début des années 1880. Les omnibus sont naturellement compris dans ce nombre.

*
*     *

Alors que la voie de 15 mètres de large qui devait remplacer la ruelle des Reculettes dont la largeur variait de 2 à 7 mètres, aurait pu recevoir un autre nom, c'est sur l'insistance de la commission du vieux Paris pour conserver ce nom pittoresque cinq fois séculaire et sur l'intervention de M. Émile Deslandes conseiller municipal du XIIIè arrondissement que le conseil municipal de Paris décida, en 1930, de substituer simplement la dénomination de rue à celle de ruelle, pour constater cet élargissement décidé en 1910.

*
*     *

Le 13 décembre 1892, M. Béchu, porteur aux Halles, demeurant rue Beaudricourt, 28, apportait, au commissariat de M. Perruche, un obus chargé, enveloppé de papier qu’il venait de découvrir, â 5 heures du matin, contre la porte d’une maison rue de Tolbiac, à l’angle du passage du Moulinet.

L'image du jour

Avenue des Gobelins