LA CRUE PERSISTE

La crue persiste

L'hiver 1909-1910 bat le record de la pluie

Le Matin - 27 février 1910
Rue Watt - février 1910

Au service hydrométrique, on escompte la cote de 5m. 20 à Paris-Austerlitz d'ici à lundi matin et on espère qu'elle ne sera pas sensiblement dépassée. Toutefois il convient de faire à ce sujet les plus expresses réserves en raison de la persistance du mauvais temps.

Dans la traversée de la capitale, la situation reste stationnaire. Cependant, dans le treizième arrondissement, l'eau monte rue Watt, ainsi que dans le seizième arrondissement, rue Narcisse-Diaz et quai d'Auteuil. Une profonde excavation s'est produite rue Letellier, en face du numéro 39 ; une autre sur le terre-plein de l'île des Cygnes, près de la passerelle de Passy. Un des pontons des bateaux parisiens de la station de Grenelle, rive gauche, a subitement coulé, par suite d'une voie d'eau, au cours de la nuit dernière.

Dans l'avenue Montaigne l'eau remonte.

D'autre part, le Métropolitain a remis en service hier In ligne numéro 5, Gare du Nord-Place d'Italie, et sur la ligne numéro 1- le service fonctionne- normalement entre la porte Maillot et les Champs-Élysées.

Au Bureau central météorologique, M. Angot est légèrement soucieux.

— Une nouvelle dépression est apparue ce matin, nous dit-il, sur les lies Britanniques, où le baromètre marque 739 millimètres.

En France, des pluies sont encore probables, avec temps doux.

» Même s'il ne pleuvait plus jusqu'au 1er mars, hypothèse bien invraisemblable, l'hiver actuel (décembre 1909, janvier et février 1910) prendra, pour la quantité de pluie, le numéro 1 dans la série des quarante années il a déjà dépassé ceux de 1879 et de 1900, qui venaient ex aequo en tête de la liste. Il nous en reste encore six à dépasser dans le siècle (de 1811 à 1910), et on peut être presque sûr que cela sera fait pour deux ou trois mais j'espère, pour nous tous, que l'hiver actuel restera encore, pour la pluie, en dessous de ceux de 1811; 1834 et 1860.

» Quant il la température, l'anomalie sera certainement beaucoup moindre, et rien que depuis soixante ans il y a au moins six hivers qui ont été plus chauds que celui-ci tous pluvieux, bien entendu. II est malheureusement impossible de rassurer vos lecteurs .pour l'avenir.

Menu article

Lu dans la presse...

Décentralisation artistique

Peu de lecteurs du Journal soupçonnaient qu’une exposition rassemblât, à la mairie du treizième, des œuvres exquises de fraîche beauté. Qu'ils fassent voyage. Ils connaîtront un vieux quartier de Paris dont il est aisé d'apprendre le charme. (1912)

Lire

M. Félix Faure à l’École Estienne

Les « écoles laïques » ont fait une armée de ratés, qui fatalement deviendra une armée de révolutionnaires. Les écoles professionnelles forment des ouvriers distingués, des artistes spéciaux qui sont placés avant d'avoir terminé leur apprentissage et qu'attend un avenir non moins heureux que paisible.
C'est donc avec joie que nous avons vu hier le chef de l'État honorer de sa présence l'inauguration de l'école Estienne. (1896)

Lire

Inauguration d'habitations à bon marché dans le XIIIè arrondissement

L'Office public des habitations de la Ville de Paris a entrepris, il y a quelques années, la construction de plusieurs groupes d'habitations à bon marché dans divers quartiers populeux de la capitale.
L'un de ces groupés, sis dans le XIIIè arrondissement et dont la construction a été commencée en 1930, vient d'être terminé. (1933)

Lire

M. Albert Lebrun inaugure le monument élevé « à la gloire des mères françaises »

Cet après-midi, à 15 heures, a eu lieu, boulevard Kellermann, près de la porte d'Italie, l'inauguration du monument érigé à la gloire des mères françaises. La cérémonie s'est déroulée en présence du président de la République et de Mme Albert Lebrun, et de hautes personnalités. (1938)

Lire

La statue du docteur Pinel

On va prochainement ériger sur la place de la Salpêtrière la statue en bronze du docteur Pinel. (1883)

Lire

Inauguration de l'hôpital école de la Croix-Rouge

La Société de la Croix-Rouge française a inauguré, hier après-midi, l'hôpital-école qu'elle a fait édifier, rue des Peupliers, dans le treizième arrondissement. (1908)

Lire

M. Steeg, maire de Berlin, à l'école de la rue Küss

Le Docteur Steeg, maire de Berlin, ou plus exactement, président de l'administration municipale de la capitale du Reich est, depuis quelques jours, on le sait, l'hôte de Paris. (1941)

Lire

M. Félix Faure dans le 13è

Le pont de Tolbiac est dans le treizième arrondissement, c'est-à-dire dans une région de Paris où jamais, en aucun temps, chef d'État n'a mis le pied. (1895)

Lire

Ouverture d'une nouvelle voie dans le 13e arrondissement.

On va prochainement soumettre aux formalités d'enquête le projet d'ouverture de la rue du Transit, partie comprise entre la rue de la Glacière et la rue du Château-des-Rentiers. Cette portion du 13e arrondissement est généralement peu connue ces Parisiens du boulevard. C'est une région arrosée par la nauséabonde rivière de Bièvre, dont un des bras prend le nom de rivière morte. (1867)

Lire

La nouvelle place d'Italie en haut de la rue Mouffetard.

Entre l'église Saint-Médard et la place d'Italie, la vieille et étroite rue Mouffetard se transforme à vue d'œil en une belle avenue de 40 mètres de largeur. (1868)

Lire

La Bièvre en peinture

On visitait ces temps-ci, dans la salle des Fêtes de la mairie du 13e, une agréable exposition de toiles, aquarelles, dessins, organisé par le Cercle des Gobelins. (1928)

Lire

Chronique électorale

Dans la première circonscription du XIIIe arrondissement, M. Raymond Renaudière, qui a groupé sur son nom au premier tour près de 4.000 voix, est le seul candidat désigné pour battre au second tour le communiste dissident Gélis. (1932)

Lire

Teaser 6 articles

Ailleurs sur Paris-Treizieme