Dans la presse...

 Mort de M. Henri Rousselle - 1925

Mort de M. Henri Rousselle
conseiller municipal de la Maison-Blanche

Le Petit-Parisien — 1er décembre 1925

En ouvrant hier  la séance du conseil municipal, M. Georges Guillaumin, qui présidait, a annoncé à l'assemblée la mort de M. Henri Rousselle, survenue quelques instants auparavant. L'assemblée a écouté debout l'hommage ému rendu à la mémoire du conseiller de la Maison-Blanche, par M. Guillaumin, M. Bouju, préfet de la Seine et M.  Mourier, directeur de l'Assistance publique, qui tous trois ont rappelé le rôle utile rempli à l'Hôtel de Ville par M. Henri Rousselle pendant ses vingt-neuf ans de mandat.

La séance fut ensuite suspendue pendant un quart d'heure en signe de deuil.

M. Henri Rousselle était âgé de cinquante-neuf ans. Il avait été élu pour la première fois, en comme conseiller du quartier de la Maison-Blanche, succédant dans ce mandat à son père, Ni. Ernest Rousselle qui pendant quinze ans avait lui-même été l'élu du XIIIè arrondissement à !'Hôtel de Ville. Membre très actif de la fraction radicale socialiste, M. Henri Rousselle s'était plus particulièrement consacré, à l'Hôtel de Ville, à l'étude des ques1 bons de solidarité sociale. Nommé rapporteur général de l'Assistance publique, il veilla avec la plus affectueuse sollicitude au sort des enfants assistés, de même qu'il témoigna par ailleurs, le plus grand dévouement aux pupilles de la nation.

M. Henri Rousselle avait été pendant la guerre président du conseil général.



Dans la presse...


Le monde de la hotte

Elles disparaissent peu à peu les pittoresques et grouillantes cités de chiffonniers, ces capharnaüms parisiens où viennent s'entasser pêlemêle les déchets et les rebuts de la grande ville... (1898)

Lire la suite


Fabrique de squelettes

Comme si ce n'était pas assez, pour rendre le treizième arrondissement insalubre, des marécages de la Bièvre et des fabriques de la plaine d'Ivry, on y a laissé s’installer toutes sortes d'industries infectantes. (1885)

...


La gare d’Orléans et les quais de la Seine

Le bruit court que la compagnie d'Orléans est en instance pour obtenir du ministère des travaux publics un décret d'utilité publique qui lui permette d'exproprier certains terrains qu'elle désire annexer à la gare des marchandises intra-muros. (1873)

...


Les vestiges de l’église Saint-Hippolyte

Malgré les larges et bienfaisantes percées opérées à travers les quartiers du vieux Paris, les monuments d’un autre âge sont loin d’être rares sur le sol de la cité. C’est ainsi qu’on trouve encore dans le 13e arrondissement, au n° 8 de la rue Saint-Hippolyte, des restes curieux d’un édifice qu’on croit généralement disparu depuis longtemps. (1865)

...


La cité Doré

La cité Doré est située au cœur même du treizième arrondissement, que les statisticiens nous donnent comme le plus misérable de Paris, entre la rue Jenner et la place Pinel. Figurez-vous, entre deux murailles nues, un long boyau s’ouvrant ... (1889)

...

Saviez-vous que... ?

Le 9 juin 1977, une jeune fille, tout en larmes, déclarait, à huit heures du soir, qu'un enfant venait de tomber dans un puits à découvert, sur un terrain entouré de planches, appartenant à la Ville, et situé rue de Patay et de Tolbiac.
Immédiatement, on prévint les sapeurs-pompiers du poste de la rue du Château-des-Rentiers. Sans perdre un instant, ceux-ci se rendirent au puits fatal. Le caporal y descendit, et en revient avec deux chiens vivants.

*
*     *

Le XIIIème arondissement comptait 72.203 habitants en 1876 et 92.221 en 1881 soit une augmentation de 20.018 habitants. Paris, en totalité en comptait 1.988.806 et 2.225.910, ces mêmes années.

*
*     *

Le pont de Tolbiac franchissant les voies de chemin de fer de la compagnie d'Orléans avait été inauguré le 15 juillet 1895 en présence du Président de la République, M. Félix Faure, qui, à cette occasion, dit quelques mots aimables.
Ce pont entièrement métallique, mis à part la chaussée, mesurait 162 mètres de longueur en trois travées de 51 mètres, 60 et 51 mètres.

*
*     *

La rue Giffard est l'ancien chemin de ronde de la Gare. Cette voie reçut son nom actuel en 1884. Henri Giffard, né le 8 février 1825 et mort le 15 avril 1882 à Paris, est un inventeur français, à qui l'on doit l'injecteur et le dirigeable propulsé par la vapeur.

L'image du jour

Je carrefour de l'avenue des Gobelins avec le boulevard Arago et la station d'autobus.