Un jour dans le 13e

 En banlieue - Le Journal ― 31 octobre 1915

En banlieue

Le Journal ― 31 octobre 1915

Malakoff. — Hier matin ont été célébrées, à l'église de Malakoff, les obsèques de Mlle Rose Demarquet, dix-huit ans, une des victimes de l'explosion de la rue de Tolbiac ; l'inhumation a eu lieu au cimetière de Malakoff, dans le carré réservé aux morts pour la patrie ; des discours .ont été prononcés par MM. Fourquemin, maire, et Nectoux, député.

A l'issue de la cérémonie et en raison de la proximité des fêtes de la Toussaint, la municipalité a déposé une palme sur chacune des tombes des soldats morts pour la France et inhumés au cimetière.


La catastrophe de la rue de Tolbiac

Le Petit-Parisien ― 31 octobre 1915

On a identifié, hier, à la morgue le cadavre de Mme veuve Voreaux, née Madeleine Perrelade, cinquante-deux ans, mère de trois enfants, domiciliée 16, rue Guyton-de-Morveau.

Aujourd'hui auront lieu, à midi, les obsèques de M. Etienne Champion, 184, rue de Tolbiac .

La catastrophe de la rue de Tolbiac - 20 octobre 1915


21 octobre


22 octobre


23 octobre


24 octobre


25 octobre


26 octobre


27 octobre


28 octobre


29 octobre


31 octobre


18 novembre


21 novembre


10 décembre


L'accident du 23 juillet 1915

Saviez-vous que... ?

Le pont National, oeuvre des ingénieurs Couche et Petit, a été achevé en 1853. Il portait initialement le nom de pont Napoléon III.

*
*     *

Le 7 décembre 1930, un beau dimanche, à l'angle de l'avenue des Gobelins et de la rue Philippe- de-Champaigne, le manœuvre géorgien Parmény Tchanoukvadzé, trente-six ans, abattait à coups de pistolet automatique M. Noé Ramichvili, quarante-neuf ans, ancien ministre de l'Intérieur du gouvernement menchevik de Géorgie, président à Paris du parti Tebanoukvadze social démocrate géorgien, blessant M. Menagarichvili, secrétaire du précédent, qui se portait au secours de son chef.

*
*     *

Le Paris-Soir du 24 octobre 1932 rapportait que, rue de la Glacière, un magasin de jouets affichait sur sa porte cette pancarte : « Ici on remplace les mauvaises têtes » et commentait en écrivant : « Quel dommage que cette chirurgie miraculeuse ne puisse encore s'appliquer qu'aux belles poupées de porcelaine rose ! »

*
*     *

Lorsque fut conçu le projet de doter le quartier Maison Blanche d'une nouvelle église, il était prévu que celle-ci soit construite rue Damesme en face des écoles communales et qu'une rue la relie directement à la place Paul Verlaine.

L'image du jour

Avenue des Gobelins