Un jour dans le 13e

 Liste des blessés

Liste des blessés

Le Petit-Parisien — 21 octobre 1915

On n'a pu encore établir le nombre exact des malheureux qui ont trouvé la mort dans cette catastrophe.

À minuit, la préfecture de police a communiqué la liste suivante des blessés :

A la Pitié. — Mlle H. Goix, 22 ans, couturière, 11, passage du Moulinet. Mme Pierre Vinatier, 36 ans, marchande de vin, 181, rue de Tolbiac. Mme veuve Augustine Courtine. 42 ans, journalière, 26. rue des Carrières, à Arcueil. Mlle Gabrielle Sabrot, 32 ans. célibataire, journalière, 37, rue de l'Aude. Mme Clémentine Tailler, 24 ans, journalière, 181 rue de Tolbiac. Mlle Madeleine Poudrou, 19 ans, 4, rue Bobillot. Mlle Denise Foucault, 14 ans. 24, rue Daviel. M. Adrien Trellu, 22 ans, rue de Tolbiac. M. Émile Mistral, 32 ans, marchand de vin, 174. rue de Tolbiac. Mlle Emilienne Mistral. 7 ans, 174, rue de Tolbiac. Mme Marguerite Gaissière, 35 ans, 7, rue Héroi. Mme Marie-Louise Fénin, dite Cros, 27 ans, journalière, 24, rue du Fer-â-Moulin. Mlle Berthe Diri, 13 ans. 6, passage Ricault. M. Henri Houvenaghel, 27 ans, tisseur, 11, rue Bobillot. Mme Annette Lecomte. 36 ans, mouleuse. 16, rue Fermat. Mme Marie Blanchard, 32 ans, lingère, 59, rue Barrault. M. François Chevalier, 48 ans, marchand de vin, 18, rue Guitton-de-Morveaux. M. Charles Foresto, 22 ans, cantonnier, 178, rue du Tolbiac,. M. Georges Arest, 23 ans, journalier, 24, rue Madeleine, à Antony.

Mme Marie Michelin, 37 ans, ménagère, 13, rue des Cinq-Diamants. Mme Léonie Burlet, 19, rue de l'Espérance. Mlle Cécile Mariond, 20 ans, employée de commerce, 191, rue de Tolbiac. M. Pierre Garache, 31 ans, cordonnier, 17, rue de Pouy. Mme Juliette Bombardier, ans, journalière, 6, rue Chereault. Mme Marie Pitre, 32 ans, journalière, 50, avenue des Gobelins. M. Lucien Mijerou, 50 ans, 4, rue de la Butte-aux-Cailles. Mlle Jeanne Gressier, 20 ans, 177, rue de Tolbiac. Mlle Hélène Leroy, 13 ans, rue du Bel-Ecu. Mlle Marie Appel, 13 ans, 41, rue de l'Amiral Mouchez. Mme Desmagères, 55 ans, 116, rue Cardinet. Mlle Desmagères, 21 ans, 18, rue Guitton-de-Morveau. Mme Chevalier, 48, ans, rue Dorée, à Montargis. Trois soldats. Mme Renard. Mme Demarquet. Mme Breslaud, 9, rue de l'École-Polytechnique. Mme Martin, 187 ter, rue de Tolbiac. Mme Evine Martinet, 5, passage Barrault. M. et Mme Joanne et trois enfants, 178, rue de Tolbiac. Mlle Germaine Frestel, 33 rue Vandrezanne. Mme Wacheney, 59, rue Bobillot. Mme Augustine Froussin, 59, rue du Moulin-des-Prés. M. Joseph Mistral, 174, rue de Tolbiac. Mme Moriseau. 177, rue de Tolbiac. Mme Laure Forestier, 178 rue de Tolbiac. Mme Bélanger, 16. rue Guitton-de-Morveau. Mme Chevalier, 48 ans, rue Dorée, salle Cerdy, n°4.

À l'hôpital Cochin. Mme Noilheitas, 53, rue de la Mairie, à Gentilly, Mme Villermet, 34, rue du Fer-à-Moulin. Mme veuve Husson, 5, rue Daviel. Mme Lebat, 30, boulevard Blanqui. Mlle Deaudet, 70, rue Bobillot. M. Houades, 94 rue Bobillot.

À l'hôpital de la Croix-Rouge (place des Peupliers). Mme Martine. passage Barrault (décédée dans la soirée). Mlle Davaux, 8 ans, 177 rue de Tolbiac (décédée dans la soirée). Un soldat.

La catastrophe de la rue de Tolbiac - 20 octobre 1915


21 octobre


22 octobre


23 octobre


24 octobre


25 octobre


26 octobre


27 octobre


28 octobre


29 octobre


31 octobre


18 novembre


21 novembre


10 décembre


L'accident du 23 juillet 1915

Saviez-vous que... ?

Le pont National, oeuvre des ingénieurs Couche et Petit, a été achevé en 1853. Il portait initialement le nom de pont Napoléon III.

*
*     *

Le 1er juillet 1914, à la suite d'une erreur d'aiguillage, les tramways Choisy-Chatelet et Vitry Chatelet entraient en collision avenue des Gobelins. Trois voyageurs étaient légèrement blessés.

*
*     *

En 1930, les Primistères parisiens avaient des magasins aux adresses suivantes : Rues, des Cinq-Diamants, 33 et 56 ; du Château-des- Rentiers, 54 et 135 ; Bourgon, 19 ; Nationale, 151 ; du Moulin-des-Prés, 9 ; de Patay, 92 ; Albert, 67 ; Baudricourt, 75 ; avenues : d'Italie, 52, 100, 198 et 180; d'Ivry, 41 ; de Choisy, 39 ; de Tolbiac, 169; boutevard de la Gare, 132 et 171.

*
*     *

Les derniers habitants de la cité Doré quittèrent les immeubles vétustes, délabrés, insalubres et menaçant ruines (l'un d'eux s'était effrondré en 1925 tuant 7 habitants) que la ville de Paris avait fini par acquérir pour les démolir en mars 1926. Selon le Petit-Parisien du 6 mars 1926, il ne restait plus que 22 locataires dans ces « logements ».

L'image du jour

Avenue des Gobelins