Dans la presse...

 Une conduite d’eau a éclaté boulevard Kellermann

Une conduite d’eau a éclaté boulevard Kellermann causant une véritable inondation

Le Petit Journal — 5 mai 1911

Pour la troisième fois depuis quelques mois, une conduite d'eau d'un mètre de diamètre a encore éclaté, hier, vers 2 h. 20 de l’après-midi cette fois boulevard Kellermann, en face du numéro 38.

L'eau qui s'est échappée de la conduite éventrée a causé des dégâts considérables sur une longueur de deux cents mètres environ. Le sol, au pied du glacis des fortifications s'ouvrit et une gerbe d'eau s'élança dans l'air avec une force effrayante.

À cet endroit, le boulevard Kellermann se sépare en deux voies, l'une qui passe au-dessus de la poterne des Peupliers, l'autre qui descend en une pente rapide jusqu'à la rue des Peupliers.

Le Peit-Journal

L'eau s'engouffra dans cette deuxième partie du boulevard qui fut, en un clin d'œil, transformée en un véritable torrent entraînant avec elle une masse considérable de terre, de pavés et de pierres qui vinrent s'amonceler au bas de la pente, couvrant la chaussée de la rue des Peupliers d'une masse de gravats d'un mètre d'épaisseur.

Bientôt deux larges fossés remplaçaient les trottoirs du boulevard et les réverbères placés à cet endroit ne tardèrent pas à tomber dans les tranchées ainsi creusées.

À deux heures et demie, les pompiers arrivèrent sur les lieux, mais ne connaissant pas les vannes ils furent impuissants à arrêter l'eau. Enfin, vers trois heures, M. Henri, inspecteur du service des eaux, arrivait avec une équipe d'ouvriers.

Malheureusement, à cet endroit, quatre conduites différentes se trouvent côte à côte. Dans leur précipitation, les ouvriers fermèrent une conduite non éventrée et privèrent d'eau tout un quartier de Paris pendant près d'une heure.

Ce n'est qu'à, 4 h. 1/2 que la conduite éventrée put enfin être fermée.

Il était temps, car l'eau qui s'écoulait avec peine dans la Bièvre, par les égouts, menaçait d'envahir le poste de l'octroi qui était déjà complètement isolé.

La conduite éventrée est constituée par un énorme tuyau de fonte d'un mètre de diamètre et de trois centimètres d'épaisseur. Elle amène de l'eau de Seine de l'usine élévatoire d'Austerlitz aux réservoirs du parc Montsouris .

M. Roulleau, conducteur des ponts et chaussées, et un ingénieur de la compagnie du gaz, se sont rendus sur les lieux pour juger des mesures à prendre.

Plusieurs heures après, de nombreux curieux que contenait avec peine un important service d'ordre organisé par M. Ringel, officier de paix du 13e arrondissement, contemplaient encore l'excavation de 6 mètres de large sur 8 mètres de long et 3 de profondeur, mettant à, découvert la conduite cause des dégâts.



Les grandes eaux du boulevard Kellermann

Les premières conduites maitresses de distribution d'eau dans Paris furent posées boulevard Kellermann à partir de 1882. Jusqu'à la construction du tramway T3 qui impliquait d'écarter tout risque à leur égard, ces conduites firent régulièrement parler d'elles dans la presse. Les accidents furent innombrables. Le premier accident d'importance repéré eut lieu le 12 octobre 1886 à proximité de la rue du  Moulin-de-la-Pointe.. Il fut suivi d'un autre fin mai de l'année suivante à la porte de Gentilly.
Des exemples significatifs de ces accidents sont réunis ici.

 

1901

1903

1905

1911

1912

1925

1926

Dans la presse...


Des nouvelle du puits artésien de la Butte-aux-Cailles

Nous avons déjà entretenu nos lecteurs des travaux du puits artésien qu'on est en train de creuser sur la butte aux Cailles dans le XIIIe arrondissement.
Ce puits étant arrivé à la première nappe d’eau, on vient d’y descendre une puissante cuve en fer du poids de 6 000 kilogrammes, destinée à maintenir cette nappe dans sa position souterraine... (1864)

Lire la suite


Les transformations de Paris

L'administration vient de faire déposer à la mairie 13e arrondissement le plan parcellaire des propriétés dont la cession est nécessaire en tout ou en partie pour exécuter :
1° L'élargissement à 40 mètres de la rue Mouffetard, entre le boulevard Saint-Marcel et les boulevards d'Italie et de l'Hôpital ;
2° La transformation de la place d'Italie, entre la rue Mouffetard et les boulevards de la Gare et d'Italie ;
3° L'ouverture, entre cette place et la Gentilly, d'un boulevard de 34 mètres de largeur, donnant à l'ouest le pendant du boulevard de l'Hôpital. (1867)

...


Logements à bon marché

Paris nous réserve toutes les surprises, et ses historiens, malgré leurs patientes recherches, n'arrivent que difficilement à nous signaler les faits bizarres, les trouvailles imprévues que les faits-divers nous révèlent chaque jour et par hasard.
On vient de découvrir qu'en plein cœur de la capitale il existe une maison habitée par une cinquantaine de locataires depuis plus de vingt ans et que cet immeuble n'a ni propriétaire ni concierge. (1896)

...


La maison sans maître

Tout au bout de l'avenue d'Ivry, près des fortifications, se trouve une impasse dont l'accès est si étroit, qu'aucun véhicule n'y peut pénétrer sans raser et détériorer les murailles des maisons qui la bordent ; c'est le passage d'Ivry.
Tout au fond de ce passage se dresse une maison branlante, dont l'histoire est bien extraordinaire. (1904)

...


La maison puante

Par quoi le fait de n'avoir ni propriétaire, ni concierge, ni loyer à payer ne constitue pourtant pas le bonheur.
M. Navarre a entretenu hier le conseil municipal d'une maison de son quartier qui n'a ni propriétaire, ni concierge, mais qui n'est pas sans locataires, ou plutôt sans habitants. (1907)

...

Saviez-vous que... ?

L'École Estienne est installée à son emplacement actuel depuis novembre 1889 mais n'a été inaugurée que le 1er juillet 1896 par le président de la République, M. Félix Faure.

*
*     *

Henri Rousselle était conseiller municipal en 1915. Plus tard, il fut président du conseil général

*
*     *

La rue des Deux-Moulins prit le nom de rue Jenner en 1867 afin de rendre hommage à Edward Jenner (1749-1823) premier médecin à avoir introduit et étudié de façon scientifique le vaccin contre la variole, et qui est considéré comme le « père de l'immunologie ».

*
*     *

Lorsque la gare de marchandises de la rue de Tolbiac entra en fonctionnement en mai 1903, cette ouverture s'accompagna de la création d'une nouvelle porte pour Paris dite « Porte des Gobelins » dotée d'un bureau d'octroi pour surveiller les entrées et sorties des biens et des personnes de la capitale.

L'image du jour

Percement de l'avenue des Gobelins (1868)

La vue est prise de la place d'Italie dont on abaisse le niveau de près de deux mètres pour la pente de la nouvelle avenue soit moins forte. La construction métallique à droite, c'est le marché couvert des Gobelins. Il fonctionnera jusqu'à la fin du siècle avant d'être remplacé par le marché Blanqui. Avec l'ouverture de la rue Primatice, le marché couvert sera coupé en deux. La partie côté Gobelins sera démolie ; la partie côté boulevard de l'Hôpital subsistera jusqu'aux années 1970.  ♦