Dans la presse...

 Le monument Duval - 1891

Le monument Duval

Le Temps — 8 juin 1891

Quatre habitants du 13“ arrondissement, parmi lesquels figure un ancien membre de la commune, M. Arnold, ont demandé au conseil municipal de donner son concours à l’érection d’un monument au « général » Duval et aux combattants de la Commune « morts pendant la lutte ».

Le « général » Duval, puisque général il y a, est un des trois insurgés-à qui la Commune confia la direction d’une des colonnes qui, le 3 avril, marchèrent sur Versailles, Fait prisonnier non loin de Châtillon, il fut immédiatement passé par les armes. Ses amis demandent aujourd’hui la concession d’un terrain de 220 mètres, rue Barrault, où, à défaut, d'un terrain de 600 mètres, rue de Tolbiac. « Ce n’est pas le spectre de la guerre civile que nous voulons évoquer, disent les pétitionnaires, c’est la consécration d’une date et d’un mouvement historique indéniables que nous avons à faire. »

La troisième commission du conseil municipal a repoussé cette pétition. « L’adhésion du conseil, dit M. Sauton dans son rapport, serait de nature- à rappeler des souvenirs douloureux pour tous, à raviver la discordé dans le pays, même entre républicains. Il n’appartient pas aux conseillers républicains de prendre, l’initiative, et la responsabilité d’une agitation aussi dangereuse pour le pays. »

Voilà qui est sagement pensé, et il y a tout lieu d’espérer que le conseil, malgré l’opposition des partis révolutionnaires, votera, comme l’y convie sa commission, l’ordre du jour sur la pétition des amis du « général » Duval.



Le 13e avant et durant la Commune
(18 mars - 28 mai 1871)

Dans la presse...


Le monde de la hotte

Elles disparaissent peu à peu les pittoresques et grouillantes cités de chiffonniers, ces capharnaüms parisiens où viennent s'entasser pêlemêle les déchets et les rebuts de la grande ville... (1898)

Lire la suite


La Bièvre en peinture

On visitait ces temps-ci, dans la salle des Fêtes de la mairie du 13e, une agréable exposition de toiles, aquarelles, dessins, organisé par le Cercle des Gobelins. (1928)

...


Chronique électorale

Dans la première circonscription du XIIIe arrondissement, M. Raymond Renaudière, qui a groupé sur son nom au premier tour près de 4.000 voix, est le seul candidat désigné pour battre au second tour le communiste dissident Gélis. (1932)

...


Gares et Stations du chemin de fer de ceinture (rive gauche)

Une enquête est ouverte, en ce moment, à la Préfecture de la Seine, sur le enquête est ouverte, en ce moment, à la Préfecture de la Seine, sur le projet des stations à établir sur le chemin de fer de Ceinture, dans les 13e, 14e, 15e et 16° arrondissements. (1862)

...


Extension de la Gare du chemin de fer d'Orléans

On a mis récemment à l'enquête un projet d'agrandissement de la Gare du chemin de fer d'Orléans, à Paris, qui consiste à étendre les dépendances de cette gare jusqu'au quai d'Austerlitz, par l'annexion de tout l'emplacement compris entre ce quai, la rue Papin et le boulevard de l'Hôpital. (1862)

...

Saviez-vous que... ?

En janvier 1910, c'est Mlle Rose Boyer, une délicieuse blonde de vingt et un ans, qui exerçait la délicate profession de brodeuse, et qui demeurait 12, rue de l'Espérance ainsi que le précisait Le Journal, qui fut élue Reine du 13e arrondissement par l'Association artistique dudit arrondissement, affiliée au comité des fêtes de Paris, et ce, au théâtre des Gobelins.

*
*     *

En 1882, l'ouverture de la rue de Tolbiac entre le carrefour des avenues de Choisy et d'Ivry et le carrefour de la rue Domrémy était achevée.

*
*     *

Depuis le lundi 26 août 1935, et dans un premier temps à titre d'essai, la circulation des véhicules s'effectue à sens unique, d'est en ouest, sur chacune des rampes de la voûte dite « Poterne des Peupliers ».

*
*     *

En 1887, Charles et Alphonse Sécheresse, tous deux domiciliés 13 passage du Moulinet et tous deux marchands de vinaigre, constituaient une société en nom collectif ayant pour objet le commerce de marchand de vinaigre et de conserves. Alphonse en deviendra le seul propriétaie à partir de 1891. Plus tard, il sera condamné pour mise en vente d'huile falsifiée.

L'image du jour

La rue de la Colonie vue de la rue Vergniaud en 1912