entete


UNE ÉVOCATION DU 13E ARRONDISSEMENT DE 1860 AUX ANNÉES 30

sans titre 1

SAVIEZ-VOUS QUE...

Le 21 août 1881, M. Cantagrel fut élu député du 13ème arrondissement au Corps législatif.


En 1929, le 13e comptait 11 cinémas : Le Bobillot, le Cinéma des Bosquets, le Clisson-Palace, l'Éden des Gobelins, le Cinéma des Familles, le Jeanne d'Arc, le cinéma Moderne, le Palais des Gobelins, le Royal-Cinéma, le Sainte-Anne et le Saint-Marcel.


Dans les plans de 1860, c'est sur un viaduc long de 800 mètres, composé d'arches de dix mètres d'ouverture et dont la hauteur maxima aurait été de quinze mètres avec des piles évidées à l'aplomb de l'entrevoie que le chemin de fer de ceinture aurait du traverser la vallée de la Bièvre en offrant une vue magnifique depuis le parc de la Butte-aux-Cailles qui, in fine, céda la place au Parc Montsouris.

menu-nouveautés sans titre 1

C'est arrivé dans le 13ème

 Un pseudo-traître - 1897

Un pseudo-traître.

Le Journal — 24 novembre 1897

Hier, vers quatre heures, un employé de banque, M. Henri Larnaux, âgé de quarante ans, habitant boulevard de Port-Royal, se présentait au commissariat de police du quartier Croulebarbe et demandait à voir le commissaire en personne.

Mis en présence de M. Yendt, le pauvre employé déclara quo Dreyfus était Innocent et que c'était lui-même qui avait dérobé et vendu les documents à l'Allemagne. Puis, il prononça quantité d'autres paroles incohérentes.

Le malheureux fou a été envoyé l'infirmerie spéciale du Dépôt.


 Suicide - 1911

Suicide

Le Matin — 4 octobre 1911

A la station du Métro « Corvisart », M. François Geffroy, vingt-six ans, palefrenier à la Compagnie des omnibus, demeurant 5, passage Guillaumot, se précipite sous une rame en marche, qui lui broie le crâne.


 Inauguration du pont Tolbiac - 1895

Inauguration du pont Tolbiac

Le Monde Illustré ― 20 juillet 1895
M. Félix Faure est arrivé dans un landau découvert, en compagnie de MM. le général Tournier, secrétaire général de la présidence, Le Gall et Neaux de Saint-Marc.

Le Président de la République a assisté, le lundi 15 juillet, à l'inauguration du pont Tolbiac, qui est la continuation et le point terminus de la rue de Tolbiac, située dans le treizième arrondissement (quartier des Gobelins).

M. Félix Faure est arrivé dans un landau découvert, en compagnie de MM. le général Tournier, secrétaire général de la présidence, Le Gall et Neaux de Saint-Marc, officier d'ordonnance.

Une foule immense massée aux deux extrémités du pont a acclamé M. Félix Faure.

Une tente avait été dressée aux abords du pont.

C'est là que le Président de la République a été reçu par M. Rousselle, président du Conseil municipal, les membres du bureau du Conseil et les hauts fonctionnaires de la compagnie d'Orléans.

Étaient également présents : MM. Leygues, ministre de l'intérieur; Gadaud, ministre de l'agriculture, et Dupuy-Dutemps, ministre des travaux publics et Chautemps, ministre des colonies, ancien président du Conseil municipal.

M. Rousselle a souhaité la bienvenue à M. Félix Faure, et l'a remercié au nom de la ville de Paris d'avoir bien voulu rehausser de sa présence l'éclat de cette cérémonie.

M. Félix Faure a prononcé quelques phrases aimables, puis, accompagné de l'ingénieur, de la Compagnie et des autres personnages officiels, il a parcouru le pont Tolbiac. Entre temps, trois petites filles, costumées de blanc, lui ont offert un bouquet.

Le pont Tolbiac mesure 162 mètres de longueur en trois travées de 51 mètres, 60 et 51 mètres. La poutre centrale, longue de 84 mètres est posée sur deux piles dont la distance n'est que de 60 mètres. Tout l'ouvrage est en acier.

Les travaux ont été commencés le 1er avril 1893.

Les dépenses faites depuis l'ouverture des travaux (expropriations non comprises) pour les rues d'Alésia et de Tolbiac s'élèvent à 5,666,127 fr. 37.

Le tablier est fait en tôles cintrées suspendues.

Ce pont permet à la rue de Tolbiac de franchir les voies de la gare d'Orléans.

A lire également

Un pont américain à Paris : le pont de Tolbiac

Teaser 4 articles

Ailleurs sur Paris-Treizieme

La cité Jeanne-d'Arc a été nettoyée de ses indésirables

La Cité Jeanne-d'Arc, cet îlot lépreux et insalubre qui, dans le 13e arrondissement, groupe autour de quelques ruelles ses immeubles sordides, entre la rue Jeanne-d'Arc et la rue Nationale, a vécu aujourd'hui un véritable état de siège. (1935)

Lire

L'inauguration de la rue Jeanne-d'Arc (prolongée) dans le XIIIe arrondissement

La municipalité parisienne a inauguré, ce matin dans le 13e arrondissement, le prolongement de la rue Jeanne-d'Arc qui relie ainsi le quartier des Gobelins à celui de la Gare. (1936)

Lire

L'inondation de la Bièvre

La Bièvre, pendant l'orage de mercredi, s'est mise en colère ; terrible colère, dont nous avons déjà signalé hier les principaux effets, et dont je suis allé voir les traces avant qu'elles ne fussent effacées. (1901)

Lire

Arsène Lupin à l’Eden des Gobelins

A l'Éden des Gobelins, l'entr'acte passe en grande vedette, vers 10 h. 20. (1933)

Lire

Menu lieu
sans titre 2

© paris-treizieme.fr pour la transcription du texte