Dans la presse...

 paris-treizieme.fr — À travers le 13e arrondissement (1863)

À travers le 13e arrondissement

Le Siècle — 10 janvier 1863

On commence à faire subir aux anciens boulevards extérieurs, dans le treizième arrondissement, la même transformation qu'à ceux de la rive droite ; déjà, les travaux de terrassements sont achevés, et le gaz est mis en place entre l’ex-barrière d'Ivry et la rue du Chevaleret et le même travail est en voie d'exécution entre ce dernier point et les abords du pont du chemin de fer. Ce pauvre quartier a du reste bien besoin qu'on s'occupe de lui ; il faut, comme nous venons de le faire, par courir, en ces temps humides, le sentier de la Tripière, la rue Bruant et une multitude d'autres, pour se former une juste opinion à cet égard.

La rue Neuve

Nous remarquons néanmoins plusieurs rues qui se sont beaucoup améliorées, entre autres la rue Neuve, qui communique de l'avenue de Fontainebleau, à celle de Choisy ; cette voie a été pourvue d'une chaussée excellente, bordée de trottoirs, et des maisons très convenables se sont élevées ou sont en construction des deux côtés : pourtant nous voyous qu'un vide qui y existe encore du côté des numéros pairs, n'est même pas garni de la barrière réglementaire, et que l'éclairage y manque quoique le gaz passe aux deux extrémités de la rue, et que ce doive être bien peu de chose que de combler cette lacune.

Rue des Cinq-diamants

La rue des Cinq-diamants. Elle tire son nom d'une enseigne.

De l'autre côté de l'avenue de Fontainebleau, sur la Butte-aux-Cailles, dont nous avons plusieurs fois parlé, les voies bourbeuses et impraticables abondent également. Nous y remarquons cependant une rue qui a bien changé de physionomie depuis un an, et qui doit bien s'améliorer encore si la bonne volonté des habitants ne se trouve pas entravée, c'est la rue des-Cinq-Diamants. En effet, cette rue, autre fois aussi défectueuse que toutes celles du voisinage, a été, l'an dernier, pavée d'un bout à l'autre et garnie de trottoirs, aux frais des propriétaires et des principaux commerçants qui l’habitent. Aujourd'hui, nous apprenons que ces mêmes personnes et d'autres intéressés sont d'accord pour faire, au moyen d'une cotisation, la somme nécessaire au prolongement de la rue des Cinq-Diamants à travers l'impasse Toutain, jusqu'au point de jonction de la rue du Moulin des-Prés et de la route d'Italie. Nul doute que l'administration municipale n'encourage autant qu'il est en elle, une pareille initiative.

Détail du plan Andriveau-Goujon (circa 1860)


L'aménagement du XIIIe

Les années 1860 : projets pour les zones annexées et premiers travaux

Le cadre général

Les projets de voirie

Le chemin de fer de ceinture

Les années 1870-80

Quartier de la Salpêtrière

Quartier de la Maison-Blanche

Les années 1890

Les années 1900-1920

Dans la presse...


Le monument aux mères françaises est présenté la presse

Aujourd'hui, à 10 heures, sera présenté à la presse, boulevard Kellermann, le monument élevé à la gloire des mères françaises, sous le patronage du Matin, qui sera inauguré le 23 octobre, à 14 h 30 en présence du président de la République et des plus hautes personnalités. (1938)

Lire la suite


La statue du docteur Pinel

On va prochainement ériger sur la place de la Salpêtrière la statue en bronze du docteur Pinel. (1883)

...


Inauguration de l'hôpital école de la Croix-Rouge

La Société de la Croix-Rouge française a inauguré, hier après-midi, l'hôpital-école qu'elle a fait édifier, rue des Peupliers, dans le treizième arrondissement. (1908)

...


M. Steeg, maire de Berlin, à l'école de la rue Küss

Le Docteur Steeg, maire de Berlin, ou plus exactement, président de l'administration municipale de la capitale du Reich est, depuis quelques jours, on le sait, l'hôte de Paris. (1941)

...


M. Félix Faure dans le 13è

Le pont de Tolbiac est dans le treizième arrondissement, c'est-à-dire dans une région de Paris où jamais, en aucun temps, chef d'État n'a mis le pied. (1895)

...

Saviez-vous que... ?

La rue du Tibre, dans le quartier Maison-Blanche, a été ouverte sur l'emplacement d'une voirie d'équarrissage, elle a porté le nom de rue de la Fosse-aux-Chevaux, puis du Tibre, à cause de la Bièvre autour de laquelle ont été groupés des noms de fleuves.

*
*     *

Le pont National a été construit en 1852. Il portait initialement le nom de pont Napoléon.

*
*     *

A l'école Estienne, en 1896, l'enseignement y est gratuit ; la cantine scolaire, qui fournit aux enfants le déjeuner et le goûter, est également gratuite pour les élèves habitant Paris. Les élèves de la banlieue peuvent apporter leur déjeuner ; ils peuvent aussi prendre leur repas à la cantine, sauf à payer une rémunération fixée par le règlement intérieur.

*
*     *

C'est le 22 octobre 1944 que le jardin des Gobelins, encore appelé square des Gobelins depuis son inauguration en mai 1938, prit le nom de square René Le Gall mais contrairement à la légende véhiculée habituellement par le parti communiste, René Le Gall n'est absolument pour rien dans la création de ce jardin qui résulte d'une convention conclue en 1934 entre l'Etat et la ville de Paris, en vue de la réimplantation du mobilier National dans le 13e dont les terrains d'assise situés en bordure de l'avenue Rapp devaient être libérés en vue de l'exposition internationale de 1937.

L'image du jour

Eugène Atget - Bastion 87 boulevard Kellermann