Dans la presse...

 Les travaux de la place d'Italie

Les travaux de la place d'Italie

Journal des débats politiques et littéraires — 21 janvier 1869

On entreprend en ce moment à la place d'Italie des travaux de voirie analogues à ceux de la place de l'Arc-de-l'Etoile et de la place du Trône. On établit un plateau circulaire avec huit boulevards, squares, maisons monumentales, si l'industrie toutefois veut se risquer à les édifier.

Extrait d'un plan de Paris publié en 1869

Le périmètre de la place d'Italie n'a pas moins de 600 mètres. Le raccordement de son niveau, abaissé avec celui de la rue Mouffetard, les déblais que l'on exécute pour ce raccordement sur la partie ouest de la, place, les terrassements et la pose des bordures, l'abaissement de la chaussée du boulevard de l'Hôpital, et le percement de nouvelles rues débouchant sur ce rond-point, constituent un ensemble de travaux considérables.

La place d'Italie, occupant le sommet du coteau au pied duquel coule la Bièvre, son plateau domine toute la portion du sud-est de Paris.

Aux abords de cette place, on a conservé en surélévation des propriétés boisées dont on garantit les terrains au moyen de contreforts.

Au nord de la place de l'Italie on a ménagé un emplacement sur lequel va être édifié la mairie du 13e arrondissement. Le nouvel édifice sera borné à l'est par le boulevard de l'Hôpital, à l'ouest par la rue Mouffetard, et au nord par le marché Saint-Marcel, nouvellement construit.

Le projet : extrait de l'Atlas administratif des 20 arrondissements de la ville de Paris publié d’après les ordres de M. le baron G. E. Haussmann, sénateur préfet de la Seine. 1868.

On nomme encore rue Mouffetard la grande voie de communication qui vient d'être ouverte sur le parcours de cette rue, depuis l'église Saint-Médard jusqu'à la place d'Italie.

Outre les travaux que nous avons indiqués, on procède à la démolition des maisons qui entourent l'église Saint-Médard. Ces démolitions complètent la rectification et l'alignement de la nouvelle avenue qui aura, à partir de Saint-Médard jusqu'à la place d'Italie, une longueur de 950 mètres.

 

L'aménagement du XIIIe

Les années 1860 : projets pour les zones annexées et premiers travaux

Le cadre général

Les projets de voirie

Le chemin de fer de ceinture

Les années 1870-80

Quartier de la Salpêtrière

Quartier de la Maison-Blanche

Les années 1900-1920

Vu dans la presse...

Les chasseurs de cabots

Un jour, j'entre au marché... aux chiens, situé sur le boulevard de l'Hôpital. Il y avait environ cent-cinquante ou deux cents de ces intéressants animaux les uns aboyaient, les autres jappaient, quelques-uns mêmes gémissaient. (1868)

Lire

L’ouverture du chemin de fer de ceinture

Le terrain s'abaisse et la vue s'élargit ; voici le chemin de fer de Sceaux, puis la Glacière, Gentilly et en face une échappée de Paris, puis un coin tranquille, tout champêtre, presque silencieux, où coule la Bièvre, cette rivière parisienne ignorée. (1867)

Lire

Les eaux thermales de la Butte-aux-Cailles

Nous avons pu rencontrer ce matin le sympathique conseiller municipal du treizième arrondissement, M. Henri Rousselle, sur l'initiative de qui les travaux avaient été poursuivis et qui, tout heureux du résultat obtenu, nous a donné sur le puits artésien de la Butte-aux-Cailles les renseignements suivants... (1903)

Lire

Le dispensaire Emile-Loubet

Le quartier de la Gare était en fête hier, et la population de travailleurs qui l'habite a chaleureusement manifesté au Président de la République les sentiments de gratitude qu'elle nourrit à son égard pour la nouvelle preuve de sollicitude qu'il vient de lui donner en faisant édifier l'établissement philanthropique qui portera désormais son nom. (1905)

Lire

Saviez-vous que... ?

Le 26 avril 1939 une distribution de sacs de sable était organisée dans le quartier Croulebarbe par la préfecture de la Seine.

*
*     *

L'église Notre-Dame de la Gare, terminée en 1864 par M. Claude Naissant; est un monument assez élégant, construit dans le style de transition du douzième au treizième siècle, mais dont l'intérieur n'offrait, au moins en 1890, rien de curieux.

*
*     *

Le mardi 7 aout 1923, on découvrit 5 squelettes enterrés au coin de la rue Damesme et de la rue Bourgon.

*
*     *

Par suite de la rupture d'une conduite, une fuite de gaz se produisait, le 19 mars 1897 dans l'après-midi, en face du n°59 du boulevard Arago.
Bien que le gaz s'échappaît à l'air libre, deux passants furent à demi asphyxiés et durent être transportés à l'hôpital Broca.
Les pompiers du poste de Port-Royal obturèrent‚ provisoirement la fissure avec de la terre glaise, en attendant une complète réfection.

L'image du jour

La mairie du XIIIe