Dans la presse...

 Le point sur les travaux dans le 13e arrondissement - mars 1864

Le point sur les travaux dans le 13e arrondissement

Le Siècle — 10 mars 1864

La transformation des anciens boulevards extérieurs, commencée l'année dernière sur la rive gauche, entre le quai de la gare et la place de l'ex-barrière d'Enfer, a été entreprise par les deux extrémités en même temps ; ces travaux sont terminés d'un côté jusqu'à proximité de la place d'Italie, et de l’autre jusqu'au boulevard d'Ivry, qu'on va transformer à son tour.

Derrière la place d'Italie, on poursuit le forage du puits artésien de la Butte-aux-Cailles, dont une partie des eaux est destinée, ainsi que celles des étangs de Versailles, à grossir la Bièvre, afin de l'assainir ; on réalisera de la sorte un projet qui fut présenté à la préfecture de la Seine il y a quelque vingt ans.

Des travaux d'un autre ordre sont aussi sur le point d'être commencés dans la partie sud-est de cet arrondissement ; on va entreprendre au mois d'avril la fraction du chemin de ceinture (rive gauche) comprise entre le pont Napoléon et la rue du Bel-Air, soit près de trois kilomètres. Cette section du parcours précède immédiatement le grand viaduc qui franchira les bas-fonds de la Glacière.

De quelque importance que soit pour les habitants du treizième arrondissement l'achèvement de la ligne de ceinture, ce n'est pas précisément là ce qu'ils attendent avec le plus d'impatience : l'objet de tous leurs désirs, ce qu'ils appellent de tous leurs vœux, c'est l'exécution du boulevard de transit, c'est surtout la mise en état de viabilité de toutes les voies qui en ont besoin, et certes on ne peut pas les accuser de trop d'exigence.

Espérons que la campagne qui commence ne se passera pas sans qu'on ait au moins remédié au plus pressé, c'est-à-dire paver des rues qui en ont tant besoin.

Près de la porte d'Italie, à l'extrémité de l'avenue de Fontainebleau, on termine une des quatre casernes destinées au logement des employés de l'octroi. Les trois autres, qui sont également sur le point d'être achevées, sont situées près de la porte de Ménilmontant, dans le vingtième arrondissement ; près de la porte de Clignancourt, dans le dix-huitième, et près de la porte d'Auteuil, dans le seizième arrondissement.



L'aménagement du XIIIe

Les années 1860 : projets pour les zones annexées et premiers travaux

Le cadre général

Les projets de voirie

Le chemin de fer de ceinture

Les années 1870-80

Quartier de la Salpêtrière

Quartier de la Maison-Blanche

Les années 1890

Les années 1900-1920

Dans la presse...


Le monument aux mères françaises est présenté la presse

Aujourd'hui, à 10 heures, sera présenté à la presse, boulevard Kellermann, le monument élevé à la gloire des mères françaises, sous le patronage du Matin, qui sera inauguré le 23 octobre, à 14 h 30 en présence du président de la République et des plus hautes personnalités. (1938)

Lire la suite


La Place Paul Verlaine

Une délibération municipale, approuvée par un arrêté préfectoral que ratifia, le 28 juillet dernier, un décret présidentiel, a donné le nom de Paul Verlaine à une place sise à Paris dans le 13e arrondissement, à l'intersection des rues Bobillot, du Moulin-des-Prés et de la Butte-aux-Cailles. (1905)

...


Avis à la population

Il est établi dans le 13e arrondissement des cantines pour le service des militaires qui montent la garde sur les remparts. (1870)

...


Le futur boulevard Saint-Marcel

Un arrêté du préfet de la Seine vient d'ouvrir une enquête à la mairie du douzième arrondissement pour le percement d'un nouveau tracé qui, sous le nom de boulevard Saint-Marcel, doit relier le boulevard Montparnasse au boulevard de l'Hôpital (1857)

...


L'élargissement de la rue Mouffetard et l'aménagement de la place d'Italie

L'administration vient de faire déposer à la mairie du 13e arrondissement le plan parcellaire des propriétés dont la cession est nécessaire en tout ou en partie pour exécuter l'élargissement de la rue Mouffetard et la transformation de la place d'Italie. (1867)

...

Saviez-vous que... ?

La rue du Tibre, dans le quartier Maison-Blanche, a été ouverte sur l'emplacement d'une voirie d'équarrissage, elle a porté le nom de rue de la Fosse-aux-Chevaux, puis du Tibre, à cause de la Bièvre autour de laquelle ont été groupés des noms de fleuves.

*
*     *

La rue de Lourcine a pris le nom de rue Broca en 1890.

*
*     *

En 1930, la piscine de la Butte-aux-Cailles, l'une des rares piscines municipales de l'époque, exigeait de tout baigneur la production ou l'achat d'un morceau de savon.

*
*     *

Contrairement à la légende habituellement véhiculée par le parti communiste français, René Le Gall n'est absolument pour rien dans la création du jardin ouvert en 1938 et qui porte son nom depuis 1944.
Le jardin des Gobelins est une résultante de la convention conclue en 1934 entre l'État et la ville de Paris, en vue de la réimplantation du mobilier National dans le 13e arrondissement dont les terrains d'assise, situés en bordure de l'avenue Rapp, devaient être libérés en vue de l'exposition internationale de 1937. Pour ce faire, l’État cédait à la ville le jardin historique des ouvriers de la manufacture des Gobelins à charge d’y réaliser une promenade publique sur le surplus de terrain où le nouveau mobilier national trouvait sa place.

L'image du jour

Eugène Atget - Bastion 87 boulevard Kellermann